Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #temoignages d'adoptants tag

Ryan, petit Roi!

Publié le par Podencostory

Ryan, petit Roi!

A la fourrière de Séville çà a commencé comme çà !

Ryan, petit Roi!

Ayandena a mis cette photo sur FACEBOOK ! Je venais de perdre ma malinoise deux mois avant d'un cancer ! j'ai craqué pour ce petit pod de six mois !

Après le dossier rempli et l'angoisse que quelqu'un d'autre le prenne, un convoyage après 2 mois d'attente, a eu lieu et j'ai attendu toute la nuit à une station service de Cannes l'arrivé du petit !

Ryan, petit Roi!

Tout de suite il a été chez lui et nous avons dormi ensemble dés le premier jour !nous avons été séduit tout les deux ! Espiègle , super intelligent , adaptable , propre tout de suite ! un amour !
il a deux ans maintenant !!!

Ryan, petit Roi!
Ryan, petit Roi!

Chantal adoptante de Ryan

Voir les commentaires

Phoebe

Publié le par Podencostory

Phoebe

Je trouve que c'est une très belle initiative que de raconter les histoires des adoptés, alors je vous écrit celle de ma Phoebe.

Pour me présenter brièvement, je suis une étudiante de 20 ans. Très proches des chiens sans pour autant jamais avoir eu le mien, je m'étais lancée dans le rôle de famille d'accueil, d'abord pour des bouledogues (peu d'espace), puis j'ai eu un plus grand appartement et j'ai découvert l'histoire des podencos.
C'est comme ça qu'en novembre 2015, c'est la petite Phoebe, 4 ans qui vient rejoindre mon chez-moi d'accueil.
Personnellement, du haut de mes 20 ans je me disais : 'Moi, j'adopterai un beau et jeune mâle !'
Et me voilà famille d'accueil pour une femelle avec de cicatrices, qui porte ses oreilles en arrière, et avec un bout de queue en moins..
Mais ne vous en faite pas, même avec ça c'est la plus belle !

Phoebe

Phoebe est arrive désorientée de son long voyage, mais d'un incroyable calme. La puce est sage en voiture, et apprécie ma présence et celle de ma colocataire dès son arrivée. Elle est propre, silencieuse et très respectueuse. Mais c'est une chienne effrayée, qui obéit à l'ordre par la peur. Son regard plein d'espoir me touche en plein coeur, et c'est là que tout commence. Apprentissage des ordres de bases, travail du rappel en espace clos, créations de nos jeux à nous, car Phoebe ne sait pas jouer avec des objets, remise en confiance seule puis en présence d'autres chiens par des balades en forêt en meute de 5 à 10 chiens (Merci à mon ami dogwalker). La belle reprend confiance en elle, et redresse ses oreilles. Fin décembre 2015, impossible d'imaginer la voir partir, je l'adopte officiellement.

Phoebe


Phoebe se révèle être une vraie princesse, incroyablement forte pour trouver les endroits les plus confortable de la maison ! Mais pas de chien roi chez moi, Phoebe a accès au canapé si elle demande l'autorisation ! C'est un assis/donne la patte avant de monter, et la puce apprend vite.

Au début stressée par les bruit de la ville, maintenant elle est plus à l'aise que moi dans les tramways et parfaites dans les trains.
La voiture ? Vous rigolez, elle y monte même avec 6 autres chiens a l'arrière !
Elle m'a meme accompagnée en cours, à la fac ! Elle a fait sensation, une vraie ambassadrice.

Phoebe

C'est un amour, une chienne calme et douce qui reprend doucement confiance en elle. Et qui a placé une grande confiance en moi. Pas de laisse en forêt ou au parc, Phoebe ne s'éloigne jamais trop loin de sa maman. A l'écoute, elle répond maintenant à l'ordre pour le jeu ou parce qu'elle me fait confiance.

C'est un amour de pot de colle qui pourrait passer des journées entières à se faire faire des papouilles.

Phoebe

Le podenco est chien merveilleux.
Indépendant, et de qui il faut mériter la confiance. Mais une fois établit c'est un bonheur quotidien de la voir progresser et de lui donner tout l'amour qu'elle n'a pas eu.

Vous pouvez suivre nos aventures sur Instagram grâce à notre pseudo : leannephoebe
Photos, vidéos, nouvelles.. Il y a tout.

Merci pour votre lecture,
Léchouilles de Phoebe.

Phoebe

Voir les commentaires

Cerezo petit mais costaud!

Publié le par Podencostory

Cerezo petit mais costaud!

Je vous présente le chef de la bande , c'est le plus petit mais c'est celui qui tient le plus de place, on ne peut pas l'oublier!!

Il se considère à 6 ans comme panier retraite car Monsieur ne veut pas sortir, il préfère les canapés.

Il a une bouille d'enfer.

Cerezo petit mais costaud!

C'est avec lui que la découverte et mon amour des Podencos à commencer.

J'en ai encore d'autres en réserve !!

Cerezo petit mais costaud!

Catherine adoptante de Cérézo

Voir les commentaires

Riley la grenouille

Publié le par Podencostory

Riley la grenouille

Je suis propriétaire d’une petite podenca croisée, Riley 4 ans 9kg et 42cm au garrot, depuis 2 mois et demi. Elle a erré dans les rues en Espagne jusqu’à ce qu’un refuge la récupère, elle y est restée un an. Je suis passée par l’association Galgos France.

Choisir un chien d’après un photo et une description c’est un peu la loterie, mais je suis tombée sur une véritable perle. Elle est calme et folle en même temps, elle raffole des câlins et n’a pas un brin de méchanceté, même quand Tia et Lilou, ses minettes coloc’ viennent manger dans sa gamelle.

Riley et Tia le grand amour

Riley et Tia le grand amour

Quand je m’assieds par terre elle se jette sur moi pour un moment câlin. Elle prend des positions un peu bizarre comme font souvent les chiots (voir photo 1), du coup je l’appelle la grenouille. Ou quand se tient debout sur ses pattes arrières et qu’elle peut rester longtemps comme ça, là je l’appelle la marmotte. Ou tout simplement avec ses grandes oreilles et je l’appelle Dobie. Dans la voiture elle colle son nez contre la ventilation, du coup je la mets à fond et elle adore, elle a les oreilles qui volent! Et qu’est ce qu’elle apprend vite…

«Ce truc blanc sur mon nez me fait loucher!!"

«Ce truc blanc sur mon nez me fait loucher!!"

Je la promène déjà sans laisse, elle est encore un peu distraite mais elle revient bien. Quel bonheur d’avoir cette chienne dans ma vie, elle m’encourage lors de mes joggings, me console quand je suis triste et me pousse à créer mon activité de promeneur de chien. Je ne pourrais plus me passer d’elle.

Riley et son panier à baldaquin (elle se met comme ça d’elle même!)

Riley et son panier à baldaquin (elle se met comme ça d’elle même!)

C’est ma petite boule d’amour.

Dodo dans la voiture

Dodo dans la voiture

Manon

Voir les commentaires

Trisky...

Publié le par Podencostory

Trisky...

Trisky petite podenca de 6 ans que j ai adopté en septembre...je venais de perdre mon chien et je n' en voulais plus et j ai vu sa bouille dans une association ,non non plus de chien...et me voila en train d écrire bonjour serait il possible de la rencontrer?

Deux heures de route et plus ( pneu éclaté sur l autoroute non j abandonne pas et là dans sa famille d accueil plus de 5 chiens...en un regard,elle a compris et j'ai compris...

Ma trisky tu es devenue ma meilleure amie (on m avait dit si tu adoptes un podenco tu pourras plus t'en passer ..) et je confirme çe sont des chiens exceptionnels remplis d amour d intelligence de gentillesse bref toutes les qualités pour que ça devienne vos partenaires de vie dont on ne peux plus se lasser ....

Bk Rou

Voir les commentaires

Ma Poupette Chacha

Publié le par Podencostory

Ma Poupette Chacha

J'ai craqué il y a un an sur une petite croisée podenco que le refuge de Perrikus venait de recueillir. Après avoir eu deux podencos en accueil, je n'avais aucune crainte du caractère parfois incompris du pod. Une petite crevette tricolore avec un regard d'enfer.

Ma Poupette Chacha

J'ai contacté mon association préférée (Lévriers et compagnie) et le refuge afin de formaliser cette future adoption. Java s'appelait alors Mika. Elle est arrivée en mars 2015, rejoindre Angus mon galgo, Fergy mon épagneul et Jigsaw petit croisé.

Ma Poupette Chacha

Je suis descendue jusqu'à Tours pour aller la chercher avec la vice-présidente de l'association et remonter ainsi deux chiennes à destination de la Normandie. Dés le départ Java s'est montrée très docile, très soumise et un peu craintive. Elle avait peur de faire ses besoins devant moi et il a fallu lui apprendre tout en douceur la propreté. Elle a aussi quelques problèmes de santé et depuis plusieurs mois elle perdait ses poils, elle est aujourd'hui presque chauve. Mais je n'ai pas laché, ni abandonnée et nous savons aujourd'hui que Java est atteinte d'une maladie très rare, surement due un traumatisme émotionnel, mais qui se soigne très bien, elle est actuellement sous traitement.

Java est une petite chienne très docile, toujours enjouée et à battre de la queue pour un simple regard ou un mot doux. Elle est joueuse et commence à se libérer de ses craintes. Elle est très sociable avec les chiens, chats mais montre encore des craintes vis à vis des inconnus et des enfants. Elle adore se coller contre sa copine épagneul qui l'a prise sous sa pattoune.

Java est vraiment une crème de loulous qui a fait de cette race, la race élue de mon cœur.

Sandrine

Ma Poupette Chacha

Voir les commentaires

Mes podencos

Publié le par Podencostory

Milka, la belle andalouse

Milka est arrivée chez moi le 13 novembre 2011.

De ce que je sais d'elle, elle a été trouvée vivant dans un fossé dans la région de Madrid. Elle avait 6 mois environ. Il a fallu 1 mois pour l'attraper. Elle est ensuite partie en famille d'accueil.

Partie pour l'adoption d’un chien, j’ai pensé à un galgo.

Nous avons finalement opté pour ce petit gabarit !

Quand on m'a en plus dit qu'elle sera moins vite adoptée qu'un galgo, banco!

Voici la photo que j’avais d’elle :

Mes podencos

J'ai pourtant entendu "vous savez, le podenco, ce n’est pas comme le galgo".

Ah bon ? Comment ça ? C’est quoi ce chien ? Il va se passer des trucs terribles si j’en prends un ?

J'ai eu une galga en accueil en 2006 et entre elle et Milka, il y a tellement de similitudes, notamment sur la sensibilité et la passion du dodo, que je suis bien en peine de voir ce qui diffère tant.

Je l’ai adoptée pour une chienne de 1 an en me disant qu’elle avait donc entre 1 et 2 ans mais en fait son âge estimé était de 10 mois ! Et bien elle n’a jamais fait une seule bêtise, jamais un mordillage, rien, nada ! Elle vivait comme en appartement, toujours en laisse car elle est très chasseuse et instinctive alors pas moyen de la détacher durant 3 ans ! Et bien elle s’y est faite sans aucun problème.

Milka a mis 9 mois à m’accorder sa pleine confiance. Cela m’amuse toujours de me dire que c’est le même délai que pour faire un bébé !!!

Elle est arrivée en ne posant aucun problème. Elle venait quand on l’appelait, elle a repéré le frigo en 30 secondes, elle a compris où se coucher.

Elle restait sur son tapis, mangeait, faisait ses besoins et point barre. Ah oui, fort primitive, ça doit être ça !!!!

Le lendemain de son arrivée, nous sommes restées ensemble à la maison. Elle a fixé sur moi alors que j’ai passé une bonne partie de la journée à l’ignorer afin de préparer à minima mon absence du lendemain (bah oui je travaille !). A partir de ce moment, moi seule comptait.

Malgré cela, je la sentais à la fois proche et distante, à la fois aimante et sauvage. Elle venait me voir, me faisait de grosses fêtes mais je ne pouvais pas l’étreindre, elle ne pouvait pas rester collée contre moi par exemple. Je mettais cela sur un caractère indépendant.

Nous avions une habitude : le matin, monsieur se levait plus tôt, il sortait Milka et ensuite elle venait passer un peu de temps au lit avec moi : gros câlins et elle partait se coucher à hauteur de mes pieds mais à l’autre bout du lit. Puis un jour, 9 mois plus tard, elle est venue me faire des câlins et au lieu de partir au bout du lit, elle s’est encastrée, je dis bien encastrée, dans mon dos. Elle m’en faisait mal !!

A partir de ce moment, j’ai senti un grand changement. Sa confiance n’était probablement pas totale jusque-là. Il lui aura fallu ce temps pour m’observer, me tester, se rassurer. Elle a commencé à oser tout plein de choses comme me parler (enfin, vocaliser pour contester, réclamer, etc ! lol ), sauter sur mes genoux…

Milka, toute en douceur, toute en finesse et en subtilité, toute en petits signes discrets. Une merveille de douceur, de grâce.

Tout est gracieux chez elle : son physique, son caractère, sa sensibilité.

C’est ma perle, ma princesse au petit pois.

Mes podencos

Harry, le bébé !

Il est arrivé fin Septembre 2013, deux ans après Milka.

Nous voulions un autre chien, un autre pod, séduits que nous étions par Milka !!!! Et puis entre pods, il y a un truc…

Un jour, je tombe sur la photo de Harry, un bébé podenco maneto qui venait d’être pris en charge par mon asso Lévriers & Compagnie.

Mes podencos

Bon alors 3 mois, bof bof me concernant.

« Un chiot c’est chiant » est mon adage personnel !!

Mais les enfants n’avaient jamais connu les bébés animaux, alors banco, on prend le chiot !!!!

L’histoire connue de Harry a commencé quand il avait 1 mois ½ : il errait dans les rues. Il a été recueilli par un couple qui l’a gardé 1 mois et l’a emmené au refuge.

Un loulou séparé bien tôt de sa mère et de sa fratrie, un loulou qui vivait en refuge avec peu de visites humaines.

Je suis allée chercher Harry quand il avait quasiment 6 mois.

Premier contact : il a fait mine de me croquer alors que je lui faisais un bisou !

Ensuite, arrivés au siège de l’association, nous avons donné à manger à tous nos rescapés espagnols : Harry a viré tous les autres chiens bien plus grands que lui afin de rafler leurs gamelles et aucun n’a osé le défier!

Euh, ben ça promet tout ça !!!! On va faire gaffe avec les enfants alors et à Milka au passage…..

Le lendemain soir, arrivé à la maison, Harry a cherché à jouer avec Milka, avec les enfants, il s’est ensuite posé sur le canapé, sur le dos, les pattes en l’air et il a dormi d’un sommeil si profond… Je me demande si un jour dans sa vie il avait pu dormir de manière si sereine. (Il le fait encore et c’est si craquant !!)

Jamais il n’a eu le moindre signe d’agressivité avec mes enfants, il a même partagé sa gamelle avec Milka de suite (gamelle commune à volonté à la maison).

Il avait compris.

Instantanément, il a compris en mettant les pieds chez moi qu’il était arrivé dans sa maison pour toujours, que nous serions sa famille et que nous veillerions sur lui. Sa confiance nous a été offerte. Il s’en est remis à nous. Sa lutte était terminée.

Mes podencos

Quelques bêtises plus tard, je conserve toujours mon adage sur les chiots !!!

« Un podenquito c’est terrible » qu’on m’avait dit aussi lol.

Euh, ben j’ai eu un berger allemand qui m’en a fait bien plus !!

Harry a fait quelques mordillages de bébé qui goûte mais de manière on ne peut plus normale.

Quelques bêtises d’anxiété de séparation mais franchement, tout a été vite réglé et sans gravité.

Je dirai que Harry a été un chiot calme qui a vite appris. Rien à voir avec la tornade qui était prévue initialement sous prétexte d’un podenquito !! Et il vivait comme en appartement !

Alors bon, il a son caractère : il est hyper têtu et cabochard.

Mais il est aussi si câlin, il remue la queue dès qu’on entre dans son champ de vision sans même qu’on le regarde ! Il est toujours content !

Question rappel, ben ça dépend si un truc est trop intéressant ou pas et puis aussi s’il a envie d’obéir tout court parce que c’est marrant de faire l’ado !!

Il est très doué pour les trous aussi et il sait bien se cacher pour les faire !!!! Il ne sait juste pas se nettoyer tout seul lol.

C’est encore un bébé et il le restera je crois. Et puis je l’appelle toujours bébé, et je pense que c’est pour la vie même si je suis un peu ridicule en balade…

C’est un gardien aussi. Il donnerait sa vie pour nous c’est certain. C’est le Mâle de la maison, non mais !!! Un corps de brave dans un cœur de sensible <3

J’ai 2 podencos.

Ils ont des similitudes dans leur sensibilité et tant de différences.

Milka est la chienne d’une personne, Harry est un chien de famille par excellence !!

Les deux ont vécu comme en appartement du fait d’un défaut de clôture, sans aucun problème malgré leurs jeunes âges.

Quand j’ai clos une partie de mon terrain, je l’ai fait avec du grillage de 1,10m que j’ai enterré de surcroît. Ils n’ont jamais cherché à sauter !! Alors que franchement, ils sont petits mais ils avaient la capacité physique de le faire.

Harry creuse, Milka rarement.

La chasse ? L’un pour jouer, l’autre comme si sa vie en dépendait !!!

Le rappel ? A voir pour l’un selon son bon vouloir du moment, écoute parfaitement si aucun gibier ne passe pour l’autre !

Ils ont vécu des choses différentes, ils sont différents de nature. J’ai donc 2 chiens différents.

J’ai accueilli 2 podencos en famille d’accueil. Ils ont tous deux un rappel d’enfer !! Aucun ne fugue, aucun ne saute, ils ne ravagent pas leurs maisons respectives tout comme ils n’ont pas ravagé la mienne !!!

4 podencos sont passés chez moi, 4 chiens, 4 vécus, 4 personnalités et 4 merveilles !

Leurs points communs : la capacité d’adaptation, l’envie d’aller de l’avant. Est-ce lié à la race ? Je ne sais pas. Je connais davantage les chiens en général que les podencos en particulier. Les podencos sont des chiens et c’est ça le plus important pour moi.

J’entends et lis encore beaucoup de choses négatives sur les podencos comparés aux galgos. Et c’est bien triste pour nos pods. Pourquoi généraliser des traits de caractère sur quelques témoignages parmi tant d’autres ? Moi aussi je peux en faire des généralités : le galgo est binaire, inexpressif donc il est difficile de lire en lui, ce qui compte pour lui c’est la meute et pas le maitre contrairement aux pods, ils sautent, ils fuguent ou alors ce sont des moules accrochées à leur rocher. Bah quoi ? Oui j’en ai vu beaucoup des comme ça. Mais j’en ai aussi vu d’autres ! Alors exit les généralités ! (sauf peut-être sur les expressions du pod qui offrent un bien plus large panel que celles du galgo, héhé !)

J’aime les chiens donc j’aime les podencos. Cela pourrait me faire un second adage ;)

Maman de Milka et Harry

Mes podencos

Voir les commentaires

Les podencos sont formidables!

Publié le par Podencostory

Les podencos sont formidables!

Voici un petit témoignage de Véronique adoptante, et de 3 podencos!

Elle se décrit elle-même comme "pas douée pour les écrits" mais pour suivre son quotidien avec ses chiens, s'il il y a bien un truc pour lequel elle est hyper douée c'est s'occuper de ses loulous et redonner confiance et joie à des podencos qui n'ont pas été épargnés par la maltraitance!

Elle n'a pas hésité à adopter des chiens malades, et pour ça bravo Véronique!

Je mettrais régulièrement des photos des podencos de Véronique et d'autres d’ailleurs car leur vie à tous et avec leurs 2 pattes, démontre à quel point les podencos sont des chiens fabuleux, différents les uns des autres, capables de s'adapter à des contextes de vie multiples, ce sont des merveilleux compagnons pour nous accompagner dans notre vie!

Les podencos sont formidables!


"Voici mes 3 loulous Pod.

Matéo, le poil dur, arrivé en mai 2011 en accueil, à l'âge de 4/5 mois, il n'a jamais eu de demande d'adoption. Je suppose qu'il n'a jamais vécu de maltraitance, il a été trouvé tout bébé mais sa mère a dû subir d'horribles choses vu son comportement.. Un loulou très en retrait, craintif...

Mateo est très câlin mais craintif, il adore par contre les enfants. Il s'est attaché à mon Tipote (croise beagle) le jour où il partira .. Il ne s'en remettra pas je crois.....

Les podencos sont formidables!
Les podencos sont formidables!

Réséda la canario, adoptée en juin 2012 dans un état pitoyable, avec la leishmaniose et pesant 17 kgs... aujourd'hui elle en pèse 27 kgs. C'est un coup coup de foudre. Personne ne croyait qu'elle allait s'en sortir...Mais elle est là, c'est ma princesse!

Réséda est très proche de moi, on a juste à se regarder et on se comprend. Elle est Indépendante de caractère et reste distante avec les inconnus et méfiante. Mais Rien à voir avec le début :-)

Les podencos sont formidables!
Les podencos sont formidables!

Et Hanaé, adoptée en septembre 2014. Je voulais prendre une pod sénior malade en accueil. Après plusieurs refus d'association pour un accueil de pod, car remonter un podenco c'est prendre le risque qu'il ne soit jamais adopté:( , nous avons avec des amies sorties Hanaé d'un refuge, où elle était depuis 4 ans, et l'avons faite remonter (via une association).

Hanaé avait la leishmaniose et l'erlichiose et aujourd'hui négative aux deux maladies (toujours sous traitement pour la Leish)).

Hanaé aime tout le monde, est toujours heureuse. Elle écoute beaucoup mieux que Réséda.

Les podencos sont formidables!
Les podencos sont formidables!

Je ne dirai pas qu’elles ont du rappel mais elles ne sont jamais loin, et Matéo est toujours derrière moi, collé!

Les podencos sont des chiens formidables, très proches des humains."

Véronique, adoptante de podencos

Les podencos sont formidables!

Voir les commentaires

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Publié le par Podencostory

Voici mon histoire avec mon premier pod, Brassaï.

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

J'ai toujours été fascinée par les podencos. Petite, je passais mes étés en famille sur l'île d'Ibiza où nous croisions parfois, au hasard de nos promenades dans la nature, ces êtres fabuleux, mi-biche, mi-chien, à moitié sauvages. Ils nous observaient de loin avant de s'éloigner au galop. C'étaient des moments magiques. Depuis lors, je me répétais "Quand je serai grande, j'aurai un podenco".

Et puis j'ai grandit. Quand à 25 ans, j'ai décidé qu'il était temps, j'ai découvert sur internet toutes les atrocités qu'on leur fait subir. J'ai alors contacté une association et j'ai choisi Brassaï...

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

J'ai longuement attendu qu'il ait l'âge de passer la frontière et quand je suis allée le chercher chez une bénévole, au premier regard on s'est aimés, mais on ne s'est pas tout de suite compris. Peut-être un peu à cause de mon jeune âge, et surtout à cause de mon manque total d'expérience, les deux premières années ont été cauchemardesques.

Brassaï ne supportait pas que je m'absente, ne serait-ce que cinq minutes. Il a réduit en miettes trois canapés et 50 m² de linoleum (soit la surface totale de mon appartement). Dès que j'avais refermé la porte derrière moi, je l'entendais hurler et je savais que cela ne cessait qu'à mon retour (ce qui me valait de retrouver parfois des "mots d'amour" de mes voisins scotchés sur la porte).

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Je me rappelle qu'à l'époque, ma famille me conseillait de "le rendre à l'association". Mais même si je me disais que je m'étais mise dans de beaux draps en l'adoptant, je n'aurais jamais pu l'abandonner, je l'aimais trop.

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Etant donné que m'absenter, c'était compliqué, on ne se quittait plus. Je ne travaillais pas à l'époque et je l'emmenai partout. Chez les potes, au café, au resto... Il m'accompagnait même dans mes virées shopping.

Et au bout de deux ans de cette vie de bohème, j'ai eu un déclic. On ne pouvait plus continuer ainsi. Enfin, j'ai écouté (et appliqué) les bons conseils qu'on me donnait. J'ai arrêté de n'en faire qu'à ma tête. Mais surtout j'ai compris que je ne pouvais pas reprocher à Brassaï d'être trop fusionnel avec moi, alors que c'était surtout moi qui était fusionnelle avec lui.

Certes, ça ne s'est pas fait en un jour, mais tout est rentré dans l'ordre. J'ai pu reprendre un travail, on a déménagé à la campagne et une podenca a rejoint notre famille.

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

A présent, Brassaï a neuf ans. Ma plus longue histoire d'amour. Et après toutes ces années, il continue à me surprendre, à me faire rire, comme au premier jour.

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Je pense que Brassaï, hormis le fait qu'il ait été séparé de sa mère trop tôt, n'a pas connu la maltraitance comme la plupart de ses camarades. Il n'est ni craintif ni trauma. Pourtant Brassaï ne ressemble à aucun autre chien, aucun autre animal même.

Brassaï est lunaire, il vit dans son monde. Je vois bien qu'il a du mal à communiquer avec les autres chiens, mais au fond il s'en fout. Brassaï est un être unique et peut-être même qu'il vient d'une autre planète.

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Quand on l'appelle ou qu'il entend un bruit, Brassaï relève la tête dans la mauvaise direction.

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Brassaï est très maladroit et manque de m'emporter trois doigts à chaque fois que je lui donne une friandise.

Brassaï est l'être le plus pacifiste que j'aie jamais rencontré.

Brassaï mange allongé, après avoir aboyer cinq minutes. C'est le même rituel mystérieux, tous les soirs.

Ma voisine a longtemps cru que Brassaï était sourd, alors qu'en fait non, c'est juste qu'il n'écoute rien.

Brassaï dort 22h sur 24, les yeux ouverts et dans une position comportant un angle à 90°.

Brassaï est capable de se retenir de faire pipi 24h, pour la bonne et simple raison qu'il pleut dehors.

Brassaï passe beaucoup de temps à faire sa toilette mais ce qu'il aime par dessus tout c'est de se rouler dans des crottes (ou des animaux morts depuis longtemps).

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Brassaï sursaute quand une feuille morte tombe à côté de lui, mais ne voit pas le problème quand une horde de vachettes enragées fonce dans sa direction.

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Brassaï peut passer des heures à aboyer sur un objet pour lui faire comprendre qu'il se trouve sur son passage et qu'il aimerait bien qu'il se pousse.

Brassaï sait parler et utilise le même langage que Chubaka (si ça, c'est pas une preuve de son origine extra terrestre!). D'ailleurs ils ont aussi la même fourrure.

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Derrière son air mi-simplet mi-autiste, je pense que Brassaï est doté d'une intelligence supérieure et qu'il a tout compris au monde... je le soupçonne d'ailleurs d'avoir allumé plusieurs fois la télé en mon absence.

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Bref, je vais m'arrêter là, inutile de continuer, vous avez compris le message: Brassaï est génial et on s'aime pour toujours.

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Perrine, l'heureuse Humaine de Brassaï.

Brassaï, mon podenco venu d'une autre galaxie

Voir les commentaires

Un témoignage plein de tendresse

Publié le par Podencostory

Voici un joli témoignage d'une adoptante que je tiens à partager avec vous car on sent toute la tendresse et le respect qu'elle a pour ses chiens!

Merci!

Un témoignage plein de tendresse

Bonjour :)

J'ai découvert par hasard le 'cercle des podencos' (très chouette idée !) il y a quelques jours, et j'y ai reconnu quelques 'bouilles à bisous', qui m'ont ramenée ... ici ;)

Je ne peux que confirmer ... j'ai un croisé galgo/podenco, plus gentil que ça, tu meurs ! Arrivé à l'âge de quelques mois, il a maintenant 4,5 ans ... Et c'est que du bonheur ! Une fois passée la période des bêtises de BB, il s'est révélé très calme, un plaisir, très pot de colle, très fan du sofa, aussi. Prenant des positions très 'hypothétiques' pour ne surtout pas devoir se lever, mais quand même pouvoir suivre du regard, le moindre de mes déplacements.
A l'extérieur, un charme, quand il s'éloigne, un petit sifflement le ramène à grandes foulées près de moi. Il adore ses 'sprints de furieux', matin et soir, il court, il court, de toutes ses forces, de toute la longueur de ses interminables guiboles, puis va fouiner, renifler, puis c'est gamelle et sofa et câlins, et câlins, et ... câlins.

Il y a aussi une podenca, bien abîmée ... défigurée, oreilles coupées, queue coupée, recueillie dans un état pas croyable à 4 semaines. Mais elle s'en est sortie. Une 'authentique survivante'. Et une championne de l'adaptation, elle aussi. Après avoir été sauvée et soignée par une amie espagnole, elle a vécu quasi un an en refuge (pas en perrera !). Puis un soir de Noël, a débarqué chez moi ... Je n'oublierai jamais ... Après avoir fait connaissance avec les autres habitants du lieu, elle a sauté sur le sofa, et est venue se blottir contre moi. Mon amie espagnole m'a dit : 'Elle SAIT qu'elle va rester ici, avec toi'. C'était vrai, elle savait. C'était il y a presque 3 ans, et oui, elle est restée ici, avec moi !
Elle a un instinct de chasse très fort, mais a maintenant appris où est 'son domaine'. Une fois, une seule, elle a trouvé le moyen de s'en écarter, heureusement, je l'ai vue prendre la poudre d'escampette (je ne les laisse jamais sans surveillance), j'ai appelé, elle a fait demi-tour, et s'est dépêchée de revenir près de moi. Depuis, elle n'a jamais recommencé. Elle se fait un peu prier pour rentrer, mais si vous saviez, il y a plein de bêbêtes à chasser, ici, et beaucoup de terrain à surveiller !!!!!!!!
Dès qu'elle est à l'intérieur, elle est calme. N'attend que le moment où je viendrai m'asseoir devant la télé pour se caler contre moi, et dormir. Combien de fois aussi, en faisant le ménage, je ne sens pas une petite truffe toute douce se mettre dans le creux de ma main ...

Bref, la rencontre avec ces podencos, ou croisés podencos, c'est que du bonheur ! Ils ne méritent vraiment pas d'être 'boudés'à l'adoption. Ce sont des chiens extraordinaires, leurs immenses oreilles (quand on ne les leur a pas coupées ...) sont des antennes à émotion, des antennes à Amour.
Ils sont doux, tendres, généreux, ont des personnalités bien affirmées, et pourtant ne demandent qu'une chose : s'adapter à la vie dans 'leur' maison.
Merci à tou(te)s ceux et celles qui franchissent le pas et tentent le coup de leur faire confiance, car franchement, ils en valent autant la peine que tous les autres délaissés, maltraités, abandonnés !!!!!!!
Podencos, je vous aime ;)
PS : une autre idée préconçue 'idiote' à laquelle il faudrait également 'tordre le coup' dans les plus brefs délais, c'est que les mâles sont moins gentils, moins câlins, moins ceci, moins cela, que les femelles ! C'est faux et archi faux. Ils sont tendres, affectueux, câlins, autant que les femelles, voire même plus !!! Alors, ne boudons pas non plus, les p'tits mecs ;))
Amicalement, et bonne continuation à vous.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>