Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #defendre le podenco tag

La Protection animale charognarde, il y en a marre!

Publié le par Podencostory

La Protection animale charognarde, il y en a marre!

La PA charognarde il y en a marre! Mais bouffez-vous entre vous!
Tous ceux qui suivent un peu l’actualité en protection animale, pour ce qui nous concerne, les lévriers d’Espagne, sont confrontés régulièrement aux conflits inter assos et aux lynchages d’adoptants! Dès qu'un problème survient avec un chien, certains s'en emparent pour faire passer l'association qui a placé ce chien pour incapable, irresponsable, "une mauvaise association qui fait vraiment n’importe quoi" et l'adoptant pour un maltraitant!
Alors quand on est là depuis longtemps, quand on commence à être un vieux croûton dans la PA, on commence à réaliser que c'est toujours les mêmes qui attaquent...toujours..Et ce sont les premières aussi, à hurler au scandale, et bla bla bla....Les premières! Et à dire que les assos ne s'aident pas, à faire croire qu'elles veulent fédérer....Cela fait bien longtemps que les actes nous ont montré que l'objectif n'était pas celui là mais bien de pourrir les autres et de tirer son bout de couette!

Pas très glorieux, mais il semble que pour certaines, ce soit un vrai travail à temps plein!
On réalise aussi, que d'autres associations font leur travail avec discrétion, centrées sur leurs chiens, leurs sauvetages, parfois attaquées, mais jamais attaquantes. Leur énergie précieuse leur servant à sauver, aider, soutenir, à construire un avenir pour les chiens. Et aussi à soutenir d'autres assos en les aidant pour leur transport, leur prévisite....

Et les adoptions dans tout ça?
Quand on adopte un chien, on vit avec pendant des années. Avec bonheur, certains chiens adoptés jeunes, vont partager 15 ans de notre vie.
15 ans.
Il s'en passe des choses en 15 ans.
En 15 ans la situation des adoptants peut changer diamétralement! La vie nous réserve des surprises, nos chemins ne sont pas toujours tracés d'avance, on peut perdre le contrôle mais aussi le reprendre, on peut se retrouver dans une situation matérielle ou affective compliquée, bref la vie quoi.
En quoi les assos en sont responsables? Elles ont confié un chien à un moment donné d'un parcours de vie. Elles auraient dû anticiper que cet adoptant allait perdre son travail ou faire une dépression, devenir alcoolique? Comment ça se passe, chaque association doit se munir d'un médium qui validera les adoptions?
Ce sont les adoptants qui sont responsables des vies qu'on leur confie, il gère la plupart du temps tout ces aléas avec responsabilité même si parfois à des moments ils sont moins disponibles pour leur chien. Cela ne fait pas d'eux des mauvais adoptants à qui il faut reprendre le chien. Nos chiens traversent des moments compliqués avec nous, mais on est là, les uns pour les autres, et nos chiens sont souvent d'une grande aide pour nous remobiliser!
En 15 ans, on en fait des erreurs! Et? Qui n'en fait pas? Un chien c'est une attention de chaque moment, nos lévriers sont chronophages de par leur trauma, leur parcours, et oui en 15 ans il s'en passe des choses et parfois des drames, même si on est responsable et que ce sont nos précieux.
Après, oui certains adoptants font n'importe quoi ( là on parle exclusivement de ceux qui les balancent sur le bon coin et les rendent après 4 jours ou 10 ans) ils n'ont souvent pas pris la mesure de l'attention à avoir, pas pris la mesure du traumatisme de leur chien, ou de l'engagement qu'il faut pour adopter mais c'est pas non plus une raison pour les lyncher.


Et les assos qui placent alors? 
En quoi l'association est responsable de l'irresponsabilité de l'adoptant? Beaucoup d'entre nous savent pour l'avoir vécu, qu'on se trompe! Même en faisant des prévisites, on se trompe! Personne n'est à l'abri, et des mauvais placements cela arrive à TOUS! Des retours, des drames cela arrive à tous! Humilité, c'est un joli mot pourtant.
Sauf que certains s'emparent des drames des autres pour en faire de la merde!

Et que peut faire l'asso si ça se passe mal?

Mais pas grand chose! Les contrats ne valent rien, le chien est la propriété du maître! Pourtant on lit souvent "mais enfin que fait l'asso, qu'elle le reprenne!!" Oui, elles aimeraient bien mais c'est pas toujours possible.
Et si on arrêtait d'être malhonnête intellectuellement, on admettrait que juridiquement, reprendre un chien à un adoptant est très difficile! Sauf si le chien est dans un état catastrophique.

Et pour ceux qui ont trop de chiens?

Oui il faut des prévisites, on est tous d'accord, mais parfois la confiance nous aveugle...
Et encore heureux, qu'on ne soit pas tous parano et qu'on ne pense pas forcément que la présidente d'à côté est atteinte d'une pathologie mentale qui fait qu’elle accumule les animaux.

Et les chiens perdus?

Oui on a envie de hurler quand on voit qu'un lévrier vient d'être perdu alors qu'il venait d'arriver, oui on a envie d'hurler" et les consignes de sécurité bordel"!  Mais encore une fois, lyncher les gens ne sert à rien, ne fait rien avancer, n'aide personne, et autant mettre son énergie dans les recherches du chien! Les assos, pour la plupart, ont donné les consignes, les ont répété, en quoi sont-elles responsables? Et plein de fuites pourraient être évitées mais d'autres sont des accidents, et personne n'est malheureusement à l'abri, même le meilleur des adoptants.

En fait, si on était vraiment honnête, on dirait surtout que tout ça, les fuites, les mauvais placements, arrive à TOUTES les assos! Mais certaines pointent les erreurs des autres. Tellement plus facile.

Etre tous vigilants, s'entraider, ne peut se faire que dans la confiance et l'indulgence! Ce n'est pas en se tombant dessus qu'on va y arriver. Sans confiance, personne ne partage les informations, tout le monde a peur de se faire lyncher donc chacun reste dans son coin et évite de communiquer avec les autres. On crée en fait, par nos comportements, ces situations de grande maltraitance.

La PA est dans un  tel climat de défiance, que placer un chien, va bientôt générer chez les bénévoles, plus de stress que de joie! Ras le bol! 

Qui va oser dire aujourd'hui avec les furies qu'on connait " je me suis trompée" ou "j'ai besoin d'aide"! Qui, un suicidaire?

Être bénévole asso c'est un travail très difficile.

Et dans la protection animale, il y a les fameuses furies prêtent à dégainer leur haine dès qu'un événement le leur permet ( celles là personne pleurera leur disparition)  mais il y a aussi de chouettes bénévoles, investis et centrés sur les chiens!

Plein de gens n'ont ni l'envie ni la force de le faire! Plein de gens ne se sentent pas concernés par la détresse animale! Alors préservons les ces personnes qui font du bien, et qui parfois, oui, se trompent! Seuls ceux qui ne font rien ne se trompent jamais. 

Si vous saviez ce que ces gens donnent en temps, en engagement, en coeur, en larmes et en culpabilité parfois! Et ces gens là, sont bousiller par les "il y a" , "faut que" qui les attaquent inlassablement, jusqu’à ce que leur engagement disparaisse, et qu'il laisse place à de la colère et un profond désarroi.

Vous imaginez l'énergie qu'il faut pour encaisser la maltraitance, les chiens qu'on a pas pu sauver, les retours d'adoption? Vous imaginez la responsabilité qu'on prend quand on place un chien? Mais c'est des warriors qui arrivent à faire ça! On doit les protéger ces personnes, en prendre soin.
Donc si les assos charognardes pouvaient se bouffer entre elles et laisser les autres se concentrer sur leurs sauvetages, bah ce serait chouette!
Nous adoptants nous avons aussi notre rôle à jouer en choisissant chez qui on adopte, et nous devrions tous adopter chez des associations qui respectent les humains et les autres assos! Alors peut-être que cela changera.
Donc prenez le temps, observez et faites le bon choix!
Vous n'adoptez pas juste un podenco ( même si c'est déjà énorme) mais une asso.
Adoptons chez les assos qui ont aussi des valeurs humanistes et une morale.

Voir les commentaires

Quel espoir pour les podencos?

Publié le par Podencostory

Quel espoir pour les podencos?

Un article vient de paraître dans le National Geographic sur le massacre que subissent les galgos.

Dans cet article pourtant très étayé et fourni, il y a une phrase, entre parenthèses, qui parle des podencos.

1 phrase, entre parenthèses... (ah oui, au fait, les podencos aussi, sont massacrés!)

Alors où sont passés les podencos?

 

Les podencos, un problème de fond!

 

C'est à n'y rien comprendre! Est-ce la faute des journalistes? Non! Pour parler des podencos encore faut-il savoir qu'ils existent.

Les journalistes, comme les adoptants, ne peuvent pas savoir que les pods existent. Si les acteurs de terrain, les associations spécialisées,  ne leur disent pas.

Cela voudrait dire que les associations qui ont été questionnées, interviewées, n'ont pas parlé des podencos? Mais comment? Comment omettre cela, quand autant de Galgos que de Podencos sont massacrés en Espagne?

Comment et pourquoi? C'est une vraie question.

Comment s'expliquer que les personnes qui connaissent le problème ne parlent pas des podencos?

Comment omettre cela alors qu'on sait tous que les podencos manquent de visibilité et du coup qu'ils sont 100 fois moins adoptés? Ne devrait-on pas en parler du coup 100 fois plus? En faire une priorité?

Quand on parle des abattoirs, on parle des cochons et pas des vaches?

Quand on parle de la maltraitance des animaux dits domestiques, on parle des chiens et pas des chats?

On sélectionne car on aime plus les vaches que les cochons, les chiens que les chats...

Cela ne devrait-il pas être à souffrance égale, traitement égal? On se bat contre des traditions de chasse, et on se bat pour tous les chiens victimes de cette tradition de chasse, non?

Mais c'est peut-être moi qui n'ai rien compris, qui ne veux pas comprendre.

Peut-être que la porte d'entrée de tout ça, de ces sauvetages, de l'investissement associatif, c'est le galgo, juste le galgo, de sauver une race en fait et pas le désir de lutter contre une tradition de chasse abjecte qui touche des chiens, plein de chiens, de races différentes.

 

Quel espoir pour les podencos?

Je pense que pour beaucoup d'assos, en effet  ce qui les a motivées à s'investir dans le sauvetage c'est la race. Ce sont au départ les passionnés de lévriers qui se sont mobilisées  pour sauver ces chiens.

Sauf que le Galgo n'est pas le seul à être victime de cette chasse ancestrale avec des lévriers. Une autre race l'est en même nombre, le podenco.

La question de la maltraitance des chiens de chasse est récurrente et ce dans tous les pays. Des chiens enchainés, parqués, des chiens affamés, qui ont moins de valeur qu'un fusil et dont on se débarrasse comme on le ferait d'un "déchet". C'est le lot de millions de chiens de chasse dans le monde. Cette maltraitance est connue et combattue par tous les acteurs de la protection animale globale.

En Espagne comme ailleurs, des milliers de chiens sont maltraités. Braques, épagneuls, survivent, au quotidien, dans des conditions misérables comme ils le font en France. Que faire?

Continuez à nous battre pour que les chiens soient protégés par des statuts d'animaux sensibles et dénoncer encore et toujours.

Mais en Espagne il y aussi la chasse avec des lévriers, une chasse particulière, qui nécessite des chiens particuliers. Des chiens assez rapides pour attraper et tuer le gibier sans que le chasseur n'intervienne, une chasse en meute, une chasse traditionnelle.

Cette chasse se fait avec 2 races, le galgo, lévrier, et le podenco ancien lévrier qui a été déclassé.

Ces chiens sont utilisés en même nombre pour cette chasse et massacrés de la même manière s'ils chassent mal ou en fin de saison de chasse.

Dans certaines zones, seul le podenco chasse, comme dans les zones insulaires.

En Espagne, des milliers de podencos sont victimes de cette chasse.

Le problème concerne donc deux races, et la solution doit donc concerner les deux races! Et c'est là où ça coince!

Car à un moment donné, la chasse aux lévriers sera interdite en Espagne, comme elle l'est dans le reste de l'Europe, mais cela ne réglera pas la question du podenco, qui lui n'est plus lévrier.

Cette chasse traditionnelle continuera avec les podencos qui seront massacrés par milliers.

En ne nous battant pas, dans le même temps, pour les 2 races, nous commettons une énorme erreur!

 

Alors pourquoi ce silence?

 

Un podenco pendu, ce serait moins grave, parce que pas galgo?

Regardez le pauvre podenco de cette photo, la misère incarnée... Et ce serait moins grave car il n'est pas né galgo?

 

Quel espoir pour les podencos?

A la base, je n'ai rien contre les gens qui aiment une race de chien à partir du moment où cela ne les aveugle pas et qu'ils voient la souffrance du chien qui partage la même cage.

Je respecte les passionnés de lévriers, ils ont engagé un combat mais ils ne peuvent pas faire comme si cela ne concernait que les galgos.

C'est une question d'éthique, une question morale.

En France, on a beaucoup d’associations de protection animale qui fonctionnent par race. Un Bobtail, un Berger, etc. est en danger, l'asso le récupère et ça marche comme ça, quasi pour toutes les races. Peu m'importe, l'important c'est de sauver les chiens.

 

Mais là, pour l'Espagne, il me semble que c'est différent. Le point de départ étant une "culture de chasse" et des chiens exploités, maltraités, massacrés au nom de cette "culture", 2 races sont majoritairement concernées et donc 2 races doivent être aidées. Non?

Aujourd'hui en 2016, on peut affirmer, au regard de cet article du National Geographic, que seul le galgo compte, que c'est encore la race du chien qui prime, et qui fera qu'il sera sauvé ou non, adopté ou non, triste constat.

Quel espoir pour les podencos?

Alors, on pourrait avoir pris l'habitude et avoir compris qu'on ne lutte pas pour les mêmes choses, pour les mêmes raisons, mais l'espoir fait vivre!

L'espoir que les acteurs de la protection des lévriers comprennent que le podenco doit être protégé dans le même temps et au même titre, car il est autant victime de cette chasse que le  galgo!

En 2016, le podenco n'est pas une priorité.  90% des articles qui abordent la chasse en Espagne ne parlent que du massacre des galgos.

La majorité des pétitions demandent l'interdiction de la chasse aux lévriers, pétitions soi-disant aussi pour les podencos.

Sauf que le podenco étant déclassé, il ne sera pas protégé par cette loi mais on en parle pas de ça... l'omerta version PA lévriers!

 

Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus
Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus
Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus
Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus
Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus

Podenco campanero, andalou et Ibiza détenus

Et oui, on devrait avoir l'habitude! Même les associations, qui ont eu parfois la chance d'avoir une vitrine médiatique, ne parlent que des galgos.

Emission de télé, radio, presse écrite à chaque fois que l'occasion se présente, personne ne s'en saisit pour parler des podencos, pas un mot!

Je ne demande même pas à ce que toutes les assos remontent des pods, certaines ne les feraient pas (ou peu) adopter.

Les 2 pods remontés seront noyés dans la masse des galgos et souvent présentés comme "des seconds choix si on ne peut pas adopter un galgo"! Donc en effet autant s'abstenir.

Je demande juste aux assos d'en parler quand elles ont un média pour le faire, pas du caractère du chien, par pitié, mais du fait qu'il soit massacré! Pas compliqué en soi.

 

Quel est le problème de certaines associations avec le podenco?

 

Toutes les excuses sont bonnes pour ne pas s'occuper des podencos. Surtout celles qui consisteraient à dire que le problème vient du chien!

Voici ce qu'on entend:

"Il y a plein de petits corniauds qui ressemblent aux pods dans les refuges français"

"C'est un chien difficile"

"c'est un chien très actif, destructeur et fugueur"

"On ne fait pas les podencos, faire adopter un pod, c'est un retour assuré"

"Tout le monde ne peut pas avoir un pod car très particulier de caractère".

.................................................................

Cela vous laisse certainement sans voix, ou vous met en colère. Mais c'est bien cela qui est dit sur les podencos par certains bénévoles.

 

Alors que faire? Construire une communication positive sur le podenco et le réhabiliter!

 

Quand on  parle des podencos, en tant que bénévole aux futurs adoptants et bien certains sont réceptifs et se dirigent volontiers vers l'adoption d'un pod. Je le sais, je l'ai pratiqué. Mais encore faut-il avoir l'envie d'en parler.

Il y une malhonnêteté ambiante, de la fausse compassion, "oh oui les pauvres pods", mais beaucoup ne font rien, ne changent pas leur communication, ne les proposent pas aux futurs adoptants, rien. 

Alors parfois ça chouine dans ces assos. "On n'arrive pas à faire adopter les podencos". "C'est la faute des adoptants, ils n'en veulent pas!"

Ah ça! En effet, la plupart des gens ne savent même pas qu'ils existent, enfin qu'ils survivent dans un trou de terre d'Andalousie. Pour les faire adopter, encore faudrait-il prononcer leur nom.

Les chouinements se dissipent vite parce que, soyons honnête, faire adopter les podencos n'est vraiment pas la priorité d'au moins 70% des assos de PA lévriers, en Europe.

Sinon, elles en parleraient des podencos, les mettraient sous la lumière... CQFD!

J'entends d'ici les murmures.

"Elle n'a qu'à la montée son asso, madame qui sait mieux que tout le monde, on fait bien ce qu'on veut!"

Oui, vous faites ce que vous voulez, et d'ailleurs ce que je dis n'annule pas tout le boulot que vous faites pour les galgos! Vous êtes "les pro", les "spécialistes" de l'enfer espagnol, vous êtes les plus à même d'en parler! Alors parlez-en, mais ne nier pas les podencos qui subissent la même chose!

 

Et les autres associations lévriers qui, elles se donnent du mal et mettent de l'énergie à les faire connaître, doivent aussi les réhabiliter, car qui va adopter un chien soi-disant hyperactif, destructeur, et fugueur? Je vous le demande, à part un masochiste?

 

Parce que oui, on a pris un peu l'habitude que le podenco soit invisible, exclu, mais on a dû aussi prendre l'habitude qu'il soit décrit comme difficile et ingérable. Par qui? Certains bénévoles d'assos, toujours les mêmes!

Car quand ils en parlent, c'est pour raconter à quel point ces chiens sont difficiles, à ne pas mettre dans toutes les mains...

Ou qu'il est moins ceci, moins cela... un chien de second choix! Que si on ne peut pas adopter ce fameux beau galgo, gentil et si calme!

1 adoptant sur 2 est confronté à cela quand il demande des informations! Alors il ne faut pas s'étonner. On le sait, car les adoptants parlent de tout ça, des premiers contacts, et parfois c'est affligeant!.

Et du coup beaucoup de personnes se désintéressent du podenco, par peur de ne pas arriver à les gérer, que cela soit trop difficile.

Alors oui, certains bénévoles ont une sacré responsabilité dans le fait que les pods ne sortent pas d'Espagne. Une PA contre productive.

Il y a 15 jours, j'ai eu une discussion avec une bénévole asso qui me dit "vous avez une meute de pods, vous devez savoir y faire car ils ne sont pas faciles..."

Et le pire, c'est que 0 remise en question! Vous expliquez, mais non, vous devez avoir eu de la chance! Vous êtes tombée sur le bon! Ou bien vous devez mentir... Vous vous rendez compte que certains disent que je mens sur mes chiens pour faire adopter les podencos? Quand je dis affligeant, le mot est faible!

 

Et puis, il y aussi la gloriole de raconter qu'un pod c'est compliqué: "moi j'y arrive, mais la majorité n'arrivera pas à dompter ce podenco primitif et sauvage." Mais oui, et la marmotte...

Pardon de vous annoncer sans trompette que le podenco est un chien, un super chien, un chien extra, mais un chien. Pardon, vraiment! C'est un chien qui s'adapte à toutes les familles, à partir du moment, comme pour tout chien, où on lui accorde du temps!

Donc, j'aurais des chiens difficiles parce que pods! CQFD!

Ah, première nouvelle, moi j'ai des chiens faciles et sympathiques (sauf quand ils chassent, mais bon ce sont des chiens de chasse) et ce n'est pas moi qui suis à l'origine de ce petit miracle, ce sont eux, mes merveilleux podencos! Chiens rescue, élevés à coups de pied, affamés, torturés, qui vous donnent leur confiance et s’adaptent si humblement.

 

 

 

 

 

Quel espoir pour les podencos?
Quel espoir pour les podencos?
Quel espoir pour les podencos?
Quel espoir pour les podencos?

Le podenco est un chien merveilleux.

 

Le podenco est massacré, mais il est aussi volontairement oublié de ceux-là mêmes qui devraient et pourraient les aider! Et ça commence dès l'Espagne!

J'ai été déléguée d'asso, je me suis aussi investie dans certains sauvetages, et j'ai vu des sauvetages où on sort les galgos et pas les pods.

J'ai vu des assos espagnoles qui refusent d'intervenir car c'est un pod... justifiant leur acte par le fait que leurs partenaires européens qui les font adopter ne les prennent pas.

Mais il ne faut pas en parler, la vitrine doit rester propre même si derrière c'est pas très glorieux, et surtout pas très juste, car très sélectif.

Le cycle infernal du sauvetage de podenco, un itinéraire qui débouche plus souvent vers la mort, ou la survie en refuge, que vers l’adoption!

Quel espoir pour les podencos?
Quel espoir pour les podencos?
Quel espoir pour les podencos?

Tout cela ne devrait vous donner que des bonnes raisons d'adopter un podenco et le désir, je l'espère, d'en sauver un!

Un conseil, quand vous allez commencer à vous intéresser aux podencos (on est beaucoup à être passés par là): vous allez peut-être tomber sur des délégués qui n'ont pour certains jamais vu une oreille de Pod!

Mais, ils vont vous raconter tout et n’importe quoi. Certains iront jusqu’à vous dire que vous faites une belle connerie et que vous devriez prendre un galgo.

Alors svp, quand ça vous arrivera: avant de tout lâcher et surtout votre désir d'adoption de podenco, rapprochez-vous des adoptants de podencos et des assos podencos!

 

On vit avec! Nous sommes les mieux placés pour vous en parler! Loin des associations, loin des rumeurs, nous on vit avec ces chiens! Et on est nombreux! Avec des vies très différentes: travail, maison, appart, chats, enfants, clôture, tous différents, et pourtant tous adoptants de pods.

Si ça, c'est pas la preuve que le pod est aussi merveilleux et éducable que n’importe quel chien et qu'il s'adapte!

Et dernier conseil, choisissez votre asso! Parce que, oui, il y a des chouettes assos françaises!

Prenez une asso éthique qui sauve galgos et podencos en même nombre, ou tous les chiens, ou une asso podencos qui lutte pour que les podencos soient reconnus et adoptés.

J'ai mes associations "chouchoutes", mais bon à vous de faire votre choix. 

C'est facile, il suffit de suivre leur actualité et d'aller sur leur site. Et demandez aussi s'il y a un délégué qui a des pods. Vous vous apercevrez vite qu'en fait très peu en ont parmi les délégués ou présidents d'asso.

Alors, question: comment parler de chiens qu'on ne connait pas?

Venez nous voir sur le Cercle des podencos, nous ne sommes pas une association, mais des adoptants de podencos!

Et on en diffuse plein de pods, d'associations diverses, qui attendent un gentil 2 pattes comme vous !

https://www.facebook.com/LeCercleDesPodencos/

 

Moi je les ai en face ces merveilleux chiens, au quotidien! Je les regarde vivre et s'épanouir. Ils sont tellement plein de ressources.

Les pods sont joyeux, curieux,  braves, sociables avec leurs congénères, doux et tendres. Les rencontrer c'est les aimer.

Ensemble, on peut faire bouger les choses, alors parlons des podencos!

Je rappelle encore une fois qu'il y a autant de maltraitance en Espagne sur les podencos que sur les galgos. Ils sont torturés et tués en même nombre mais 100 fois moins adoptés! Rien que ça devrait donner à tous les acteurs de cette cause le désir de parler des podencos, le désir de les aider, on devrait tous se sentir concernés!

 

Que fera-t'on des podencos quand la chasse avec les lévriers sera interdite en Espagne? Et elle le sera! Que fera-t'on de ces milliers de podencos qui continueront à être massacrés, en plus grand nombre qu'avant, car ils remplaceront leurs frères galgos? Quel soutien auront-ils? Quel espoir?

Podenco et galgo, une même tradition, un même massacre, un même combat!

 

Quel espoir pour les podencos?

Voir les commentaires

Rejoignez-nous sur le Cercle des Podencos

Publié le par Podencostory

Rejoignez-nous sur le Cercle des Podencos

Alors Le Cercle c'est un Collectif indépendant au service des Podencos.

Cette page est animée et modérée par 6 adoptants de podencos.

Trois blogs y sont associés:
Pod' and the City: http://podandthecity.wordpress.com/
Keryeta: http://keryeta.blogspot.fr/
Podenco Story: http://www.podencostory.com/

Cette page vous permettra de découvrir le podenco, de parler de votre podenco, de suivre l'actualité podenco et de découvrir les podencos à adopter ou à aider ( famille d’accueil, aide matérielles...)

L'objectif étant de faire connaitreles podencos, d'apprendre à les aimer et d'aider à leur adoption!

Notre but est aussi de donner la parole aux adoptants et futurs adoptants, sans étiquette d'associations, afin de balayer les préjugés et fausses réputations colportées toujours et encore sur les Podencos.

Alors rejoignez-nous sur Facebook, on vous attend!


Voir les commentaires

Canelo ou l'histoire des podencos d'Espagne

Publié le par Podencostory

Canelo ou l'histoire des podencos d'Espagne

"Canelo est un vieux chien, mais il ne connaît pas son âge. En fait, Il n'est que relativement vieux, parce que même dix années pour un chien adopté par quelqu’un qui aime les animaux, c'est rien. Il aurait juste reçu plus d'affection et d'attention parce que c'est un vieux chien, qu'on doit en prendre encore plus soin...

Mais, Canelo appartient à un chasseur. Pendant toute sa vie, ainsi que d'autres chiens de sa race, il a été attaché par le cou à une chaîne, qui lui permettait à peine de se déplacer sur un mètre carré de ciment brut, dur et froid.

Attaché, entre des murs de blocs gris, sous un toit de tôle dans de mauvaises conditions, dans l'excrément et l'urine, avec ces lourdes chaînes autour de son cou.

Canelo arrive à peine à survivre, avec douze autres chiens. Condamné à la prison à vie, il ne se sent même pas le droit de murmurer "je mérite mieux".

Parfois, le maître, tantôt la femme, "que je l'aime la femme", verse une poignée de nourriture dans le seau, tous mangent avidement, puis ils ont droit à deux ou trois jours sans manger.

Canelo, comme les autres, sait que le matin du quatrième jour, sans avoir eu un peu à manger, ils seront conduit dans une camionnette, quelque part dans les montagnes, où ils vont s'arrêter et ils devront courir après les lapins. La faim qui resserre leurs tripes, les fait voler comme des fous après les petits animaux aux grandes oreilles, insaisissables et rapides.

Mais Canelo n'arrive plus à voler avec les autres chiens. Le pauvre Canelo, il n’arrive plus à aller aussi vite que les petits animaux aux mouvements insaisissables. Son maitre se plaint, notre ami Canelo va bientôt savoir qu'il n'est plus utile à l'homme, que les autres hommes appellent chasseur.

Maintenant, il y a un certain temps que Canelo voyage avec son maître dans la camionnette. Il a mal à ses os et ses articulations de vieux chien lui font mal, lui qui a passé la majeure partie de son existence, tout immobile, pris au piège dans un mètre carré de sol, fixé au mur d'un donjon! Il prend un chemin, tout poussiéreux, dans la brousse, parmi de grands pins, juste éclairés par les phares du véhicule. Le vieux chien est heureux. Il est heureux avec peu, parce que peu c'est tellement dans sa vie de souffrance. Lui sur le plancher du compartiment arrière, une boîte de plaques métalliques perforées, où de nombreuses fois Canelo et ses compagnons de malheur, sous un soleil torride, sentaient l'enfer se refermer sur eux.

Canelo remue la queue, étire ses jambes, secoue la tête et lèche la main de son maître quand il passe une longue corde autour de son cou. L'homme marmonne quelque chose, que notre vieil ami ne comprend pas. La corde entoure la branche d'un pin. Canelo regarde la corde autour de son cou et entourant la branche, la corde retombe dans les mains de son maître. Il sent alors la corde serrée dans sa gorge, Canelo monte vers les étoiles, le vent agite les branches. Et en regardant parmi les pins, on peut voir Canelo rejoindre les étoiles..."

Canelo ou l'histoire des podencos d'Espagne

Extraits d'un texte de Jesús villanueva jiménez Escritor. autor del libro el fuego de bron

"Cette histoire, celle de notre ami Canelo, celle de ce vieux chien, n'est pas une fiction, car c'est la vie et la fin des pires souffrances que subissent beaucoup de ces chiens dans les mains d'un trop grand nombre de chasseurs, dans les îles Canaries et dans de nombreux autres endroits d'Espagne"

.................................

"Les chasseurs qui se retrouvent avec leurs animaux plus âgés quand ils ne sont plus utiles pour eux, les accrochent par le cou à une branche d'arbre ou les tuent à coup de bâton dans la tête; Ou ils sont abandonnés à leur sort, les condamnant à mourir de faim ou à courir sur les routes et les autoroutes"

........ "Heureusement, certaines sociétés municipales de Tenerife ont décidé de mettre fin à cette terrible situation, et donc de légiférer en faveur des droits des animaux, pour une meilleure qualité de vie pour trop de chiens appartenant à des chasseurs impitoyables. Tel est le cas des municipalités de Los Realejos" ......."et El Sauzal, que nous pouvons utiliser comme un exemple. Les règlements ont fait des progrès dans l'application (sous peine criminelle) d'une série de pratiques élémentaires qui offrent une meilleure qualité de vie à ces chiens, par exemple en limitant le nombre d'heures par jour enchainés et d'agrandir la longueur des chaines afin de leur permettre un déplacement minimal..."

....................................

Extraits d'un texte de Jesús villanueva jiménez Escritor. autor del libro el fuego de bron

Retrouvez l'intégralité du texte en espagnol

http://www.laopinion.es/sociedad/2016/03/14/maltrato-podencos/661819.html

Voir les commentaires

Nous sommes de retour!!

Publié le par Podenco Story

Nous sommes de retour!!

Podencostory est un blog crée il y a 6 ans et qui s'est mis en pause deux ans, besoin de prendre le large!

Nous sommes de retour!!

Alors pourquoi on revient, et surtout pour faire quoi ?

Ma porte d'entrée sur les podencos n'a jamais été "l'amour de la race" mais bien l'injustice dont ces chiens sont victimes! Ils subissent cruauté, tortures,  et sont pourtant peu médiatisés, oubliés dans les refuges espagnols, et surtout réputés difficiles!

Le podenco est victime d'une double peine, victime de ces "propriétaires chasseurs"" mais aussi de tous les préjugès véhiculés sur lui..."il est destructeur"...."il est fugueur"!

J'ai pu avoir le sentiment, parfois, pendant ces 2 dernières années que ç'était gagné, que les représentations sur les pods s'étaient bel et bien envolées, étaient enterrées par les propos de tous ces adoptants qui  disent à quel point leur pod est sympathique et facile à vivre.

Mais non, rien n'est gagné!

Je lis encore des descriptions sur les podencos, si lointaines de ce que je vis au quotidien avec mes chiens. J'assiste encore à des discussions sur les pods, un adoptant vantant son calme, et recevant comme réponse de certains " le pod est quand même actif, plus actif que...," un adoptant se révoltant contre le fait de lire " les pods sont destructeurs" et en face des personnes qui lui racontent que l'exception ne fait pas la règle!

Le podenco comme n'importe quel chien peut se réveler destructeur et fugueur, mais pas plus qu'un autre!! Les podencos peuvent aussi être calmes, paresseux, discrêts, exubérants, joyeux, têtus, sereins....Chaque podenco est différent d'un autre, il a son caractère propre et sa manière de s'adapter à son contexte de vie et aux attentes de son maitre! Pourquoi faire d'un trait de personnalité de certains une définition générale à l'ensemble des pods?

Le podenco est chasseur oui c'est un chien de chasse. Mais cela ne fait pas de lui un ingérable!

Pourquoi ne pas plutôt aider les gens à accepter que l'adoption c'est avant tout prendre un chien comme il est avec ses qualités, ses ressouces et aussi ses diffcultés?

Pourquoi ne pas amener les gens anxieux à l'idée d'adopter; vers des chiens en famille d'accueil, le caractère et les comportements du chien étant connus?

Comment peut-on croire qu'un pod égale un autre pod!

A l 'adoption il y a des jeunes, des vieux, des cassés par la vie, des sans traumatisme, des pods en  refuge ou en famille d'accueil, des sportifs et des calmes, des petits et des grands, comment peut-on laisser croire qu'il n'il y a pas un pod pour chacun!

Pour ma part j'ai vécu avec une vingtaine de podencos différents et une m'a donné du fil à retordre, Dina! Elle a détruit pendant 6 mois à son arrivée et n'écoute toujours pas assez vite à mon goût mais à coté de ça elle est si joyeuse, fine, intelligente, et câline!

Nous sommes de retour!!

Alors on pourrait se dire, que chacun pense ce qu'il veut, et oui bien sur dans l'absolu. 

Sauf que des chiens meurent faute d'adoptants et aussi à cause des  préjugés que l'on colporte sur eux, préjugés colportés souvent par des personnes qui n' ont jamais vu une oreille de pod ou qui font de leur propre expérience avec 1 pod des généralités sur la race.

Donc c'est bien l'affaire de tous et mon affaire à moi aussi de ne pas laisser dire n'importe quoi!  Les conséquences pour ces chiens sont trop graves!  Donc Il est essentiel que quand on pianote podencos sur internet on tombe sur des blogs d'adoptants. Car certaines descriptions  sur les sites assos me font mal aux yeux et je ne parle pas encore du discours de certains délégués mais ça viendra.

Je ne lutte pas contre certaines assos ou contre certains bénévoles mais bien contre les préjugés dont sont victimes les pods et qui sont colportés aussi par certaines assos lévriers. Mes mots n'ont pour seuls objectifs que de parler des podencos et de lutter contre la discrimination dont ils sont victimes.  Je serai certainement corrosive parfois mais encore une fois ma seule préoccupation ce sont les chiens et cela n'annulera jamas le travail fait par les associations lévriers même celles qui ne se précocupent pas ou peu des podencos. Mon propos c'est les podencos et la communication autour des podencos.

J'ai donc fait le choix pour parler des podencos, de partager avec vous des moments de vie avec eux. L'objectif est de vous démontrer par ces scènes de vie qu' ils ne sont pas ingérables, destructeurs, hyperactifs ou encore fugueurs, que ce sont des merveilleux compagnons et surtout qu'ils sont tous différents malgré un contexte de vie commun. 

Quels meilleurs arguments existent-ils? C'est ma vie avec eux, auprès d'eux qui est en scène, pas des blablas, des "on-dit" non la vraie vie avec des pods.

Mais aussi la vie de nombreux adoptants que nous allons solliciter pour écrire sur ce blog. L'idée c'est de partager nos expériences avec vous, pour aider à leur adoption.

Alors bienvenue chez les pods et leurs potes car ce blog est ouvert à tous et surtout aux chiens de chasse victimes des pires maltratances qu'ils soient en Espagne ou ailleurs!

Nous sommes de retour!!

Voir les commentaires

La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!

Publié le par Podencostory

La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!

L'Espagne?! Un pays européen, proche de chez nous, une destination de vacances... Mais aussi un pays où la cruauté animale envers les lévriers et les chiens de chasse est sans limite.

Sans limite par le nombre de chiens mutilés ou tués et par la nature des sévices infligés!

J'ai décidé d'illustrer cet article par des photos, car je pense qu'il est nécessaire de montrer ce qui se passe, d'affronter la réalité.

Ces photos sont les moins dures que j'ai trouvées, car je sais que, pour certains d'entre vous, c'est déjà assez difficile à regarder et je ne veux pas vous choquer, mais bien vous informer.

Mais il faut avoir en tête que la réalité est bien pire que cela, croyez-moi on peut parler de torture tant les sévices infligés sont abominables, pendaison, chiens trainés derrière des voitures, yeux crevés, battus à mort, mutilations, fractures ouvertes, brûlures à l'acide, ingestion forcée de produits toxiques, mâchoires brisées et bloquées par des battons, piqures à l'eau de javel...! C'est ça, la réalité des podencos espagnols!

Alors ne détournez pas les yeux, car c'est ça qu'ils vivent!

Être un chien de chasse en Espagne, c'est déjà ne pas être considéré comme un animal domestique, c'est n'avoir aucune protection, être à la merci de ses bourreaux!

La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!

C'est subir des coups, être privé de nourriture, de lumière, de soins, d'espace, en fait, de ses besoins primaires!

Vivre attaché, enchaîné, dans le froid, et survivre!

Survivre à tout, aux autres chiens, au froid, à la faim, aux maladies, et à son chasseur!

La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!

C'est faire de son mieux pour ramener du gibier à son chasseur, mais être quand même pendu dès la fin de la saison de chasse! Pas question de nourrir un chien entre mars et septembre!

Les podencos sont utilisés par les chasseurs pour la chasse au petit gibier mais aussi au gros!

Les podencos sont utilisés dans les rehalas. La pire chasse! Rehala veut dire meute, ce sont des meutes de chasse en location. Elles parcourent tout le pays pour chasser le chevreuil, le sanglier et le cerf.

Les chiens sont loués pour des chasse au gros gibier. Les chiens sont des podencos ibiza, canario et campanero, des dogues, mastins et chien de chasse courant, braques, beagles...

Les rehalas s'affrontent entre elles, en compétition, dans les parties de chasse, en guise de trophée: des gibiers déchiquetés!

Les conditions de vie de ces chiens sont insoutenables, enchaînés à même le sol ou au mur, dans des hangars, dans le noir, laissés sans soins et parfois agonisant quand ils ont été blessés par les sangliers.

Mutilés, les oreilles et la queue coupées au couteau et brutalisés au quotidien!

La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!
La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!
La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!
La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!
La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!
La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!

Cette chasse est ancestrale et interdite dans les autres pays européens, car jugée cruelle pour le gibier... comme l'est la chasse avec des lévriers!

A la fin de la saison de chasse, les podencos sont victimes de traditions, elles aussi ancestrales, qui consistent à les pendre dans les oliveraies, à les jeter vivants dans des puits, à les traîner accrocher à des voitures... Les chasseurs rivalisent d'imagination, afin de faire subir les pires souffrances à ces lévriers qui auraient bafoué leur honneur en étant mauvais chasseur...

Si le chien a bien chassé, il pourra, dans certains cas, avoir une pendaison rapide et, dans le meilleur cas, être abandonné... Beaucoup de podencos errent sur les routes, se font percuter par des voitures ou meurent de faim.

La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!

Que fait le gouvernement espagnol?

RIEN! Pour lui, ces actes sont isolés... des dizaines de milliers lévriers tués et mutilés chaque année!

Pour éviter la divagation de chiens, l'état a créé des perreras. Ces mouroirs qui, géographiquement, sont derrière les décharges dans les villages! On se rend compte de la place du chien...

Les perreras!

La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!
La réalité du podenco et des chiens de chasse en Espagne!

Le pauvre podenco qui aura échappé aux mains de son bourreau, qui aura parfois eu la chance que la corde qui le pendait casse... ce lévrier va se retrouver livré à lui-même, avec des dizaines d'autres chiens, à se battre pour manger... Certaines perreras laissent les chiens mourir de faim pour économiser le coût des euthanasies ou par indifférence...

S'il ne meurt pas de faim ou sous les crocs des autres, il sera parfois tué dans d'atroces souffrances et mettra des heures à mourir (utilisation de produit paralysant ou d'injection dans le coeur sans anesthésie), ou sera de nouveau entre les mains d'un chasseur qui viendra l'acheter 10 euros!

Voilà la dure réalité des podencos et galgos espagnols, mais aussi dogues et chiens de chasse courants, nous ne pouvons plus laisser faire!

Les associations espagnoles et européennes se battent pour que les lois soient appliquées, mais rien n'y fait et, avec la crise économique, c'est encore pire!

Il faut maintenir la pression, en parler, médiatiser les actions, adopter... pour que cette barbarie cesse! Agissons!

«Pour que le mal triomphe, il suffit que les personnes au grand coeur restent sans rien faire."

Martin Luther King

Vidéo sur une rehala:

Voir les commentaires

L'enfer des chiens de chasse espagnols!

Publié le par Podencostory

Le 27 décembre 2012, les associations espagnoles Altarriba et Animal Rescue saisissent 30 chiens de chasse, podenco, épagneul, teckel,.....

Le propriétaire, chasseur, et pratiquant la "rehala" détenaient ses chiens dans des conditions abominables!!

50 cadavres de chiens  ont été retrouvés...mort depuis des mois ou quelques jours!

Les chiens de rehala ne sont pas soignés même quand ils sont gravement blessés. Ils meurent enchaînés...

Je rappelle que les réhalas sont des chasses au gros gibier, les pires!! Les chiens peuvent être loués...Comme de vulgaires objets!!

Les réhalas sont des bains de sang...!

Les chiens utilisés sont majoritairement des podencos mais aussi des chiens courants; certains espagnols se débarrassent de leur chien, toutes races confondus, en les donnant aux réhalas!!

Tout cela s'est passé dans la banlieue de Barcelone!!! 

Pas besoin d'aller en Andalousie pour découvrir l'horreur espagnole!

Et encore une fois toutes les races de chien de chasse subissent l'enfer!!

C'est vrai, que les galgos et podencos sont majoritairement touchés, en Espagne, par les traditions et conditions de chasse, mais beaucoup d'autres races sont aussi concernées.

Donc oui, bien sur, on peut demander l'interdiction de chasser avec des lévriers, ça protégera au moins les galgos mais les autres?? 

Les podencos déclassés en groupe 5 et tout les autres...Podenco and CO qui n'ont aucune protection en Espagne et n'ont pas la faveur des adoptants et de certaines associations d'Europe!

Il faut se battre contre la maltraitance, contre les tortures que subissent tout les chiens de chasse espagnols!! Aucune race n'est épargnée!! 

On a même vu dans des réhalas, des boxers, des bergers, des molosses...

Battons-nous pour faire cesser ces pratiques d'un autre âge, pour tout les chiens d'Espagne!!

 

 

Voir les commentaires

En 2013, les podencos subissent toujours leur double peine!

Publié le par Podencostory

En 2013, les podencos subissent toujours leur double peine!

Les podencos grands oubliés d'Espagne!!
Et malgré la majorité des adoptants qui n'en disent que du bien, en 2013 on en est toujours là, les rumeurs ont la dent dure!!!
Certains bénévoles et associations en ont fait les grands perdants de l'adoption et de l'accueil! A force de raconter tout et n’importe quoi, peu de gens s’intéressent à eux!
Certains n'hésitent pas à dissuader les futurs adoptants! C'est grave, très grave!
Et c'est pas la peine de se cacher derrière les conditions de vie des gens, il y a un podenco fait pour chacun!
Et c'est bien notre travail de bénévoles de trouver le bon chien pour le bon adoptant! Au lieu de lui raconter qu'avec un galgo ce sera plus facile!
Je précise que je suis contente pour chaque galgo sauvé, mais il s'agit là d'être juste et éthique!
On ne sauve pas des chiens au détriment d'autres, on ne sauve pas une race, en se foutant de ceux qui subissent la même chose mais qui eux n'ont pas les mêmes chances

Ne laissons pas un chien subir une double peine, celui d'être torturé en Espagne et discriminé par ceux là mêmes qui devraient les aider!

Ce que je trouve fou, c'est que certains se targuent de sauver les galgos espagnols, comptant ceux qu'ils ont sortis, sans même s'émouvoir ou réaliser qu'à cause de leurs discours infondés sur les podencos, des centaines meurent faute d'accueils ou d'adoptants, et c'est aussi à cause d'eux chaque année!

Non, ils ne sont pas à l'origine du problème, non, ce ne sont pas des galgueros, mais ils ont participé et participent grandement à leur non sauvetage par les rumeurs infondées qu'ils ont lancées!


Faut maintenant que chacun prenne ses responsabilités, ça suffit de faire l'autruche!
Oui, je m'adresse à certains bénévoles d'assos, ça va la conscience? Vous êtes bien dans vos chaussures? Y a pas de problème vous êtes justes et éthiques?

Nous, on vit avec nos podencos, on s'en occupe au quotidien, on sait que ce vous racontez est totalement infondé!
Comme pas de podenco en appart, alors qu'on est plein à vivre avec nos podencos en appart...

Comme le podenco est très vif, oui certains, d'autres faut les pousser pour qu'ils bougent du canapé!

Il est dur d'éducation! M'enfin, vous réalisez les énormités que vous dites? Ce chien est juste le pro de l’adaptation! Capable de passer d'un trou sordide et d’être levé à coup de pied à une vie en ville, en maison, avec des enfants...

Et parfois juste subtilement un... "je vous verrai mieux avec un galgo..."

Vous devriez avoir honte! Comment peut on faire de la PA et voir l'animal comme le verrait le plus sordide des éleveurs! Une race = un comportement!

Et venez pas me chercher sur ce terrain ou cas où vous crieriez au scandale car les adoptants parlent, et aussi ceux qui ont adopté à la place d'un podenco, un galgo... faisant confiance... et oui... ça circule...


" j'ai voulu adopter un podenco, on m'en a dissuadé me disant que l’adaptation serait plus dure... j'ai donc adopté un galgo."

J'en ai un petit carton de ce type de phrase... bien rangé mais prêt à exploser!

On lâchera pas, oh non, pour les podencos et croisés qui méritent aussi une famille aimante!

Mobilisons nous pour les podencos et croisés d'Espagne!

Rejoignez nous sur le Cercle des podencos!!

Voir les commentaires

Lettre ouverte aux éleveurs de podencos!

Publié le par Podencostory

Lettre ouverte aux éleveurs de podencos!

Je suis, j'avoue, un peu remontée par vous, les éleveurs de podencos!

Pourquoi? Car je viens d'apprendre que Madame Fontvielle à qui on vient de retirer 56 chiens, aurait déjà réservé, par le biais d'une de ses filles, 1 chiot dans un élevage... Et que, quand cette éleveuse a été contactée pour l'alerter sur les conditions de détention des chiens de l'élevage Fontvielle, elle aurait répondu "ce n'est pas mon problème"...

Je ne cite pas son nom tant que je n'ai pas d'infos officielles, mais je n'hésiterai pas à diffuser aussi sur cet élevage, car pas question de cautionner des élevages sans conscience!

Alors je voulais commencer par vous présenter, mes 3 précieuses, sur la photo de cet article!

Candy Cochon, Dina n'a qu'un œil, et Maffy le grizzly!!

Alors certes, elles ont toutes du podenco et plus...!

Certes, Candy cochon a eu une myosite des masticateurs qui lui a fait perdre ses muscles faciaux... Et donc un excès de cortisone lui a fait prendre du poids!

Dina a perdu un oeil, et une queue suite aux "tortures espagnoles ancestrales"... et Maffy a passé 10 ans dans un refuge, car elle était pas assez....??? Pas assez quoi??

Alors, non, ce ne sont pas des chiens de concours! Et? Elles en sont moins jolies? Non, ça dépend qui les regarde!

J'ai deux vrais désaccord de fond avec vous éleveur.

Le premier, c'est que vous ne voyez souvent dans l'animal qu'une question esthétique en lien avec un modèle racial. Comme si la qualité d'un chien était là!

Pour vous, un caractère = une race! Vous les "clonez" jusqu’à atteindre votre idée de la perfection!

Pour moi, chaque chien est unique. Il est le fruit de son expérience, de son caractère propre, de son passé, de son éducation.

Respecter un animal, c'est le regarder comme un autre, pas comme une chose!

Quand vous regardez mes 3 chiennes, vous ne voyez certainement que des croisés, un peu rondes, et "abîmées"...

Alors que moi je vois 3 rescapées, 3 chiens extraordinaires qui se sont adaptés à ma vie, je vois mes 3 compagnes de vie!

Elles sont juste magnifiques à mes yeux!

Le deuxième désaccord vient du fait que votre combat est d'améliorer une race qui a, avant tout, besoin d'être protégée.

Une race qui subit les pires maltraitances, une race torturée!

Je ne comprends pas comment vous pouvez élever des chiens podencos, alors que des milliers meurent en Espagne faute d'adoptants... Quelle conscience?

Alors, vous allez répondre comme Monsieur Eurard, ex-éleveur que j'avais contacté par mail: " je ne suis pas responsable de la misère animale"...

Non, mais à votre échelle vous y contribuez, en vendant à des chasseurs, ou à d'autres éleveurs que vous savez peu scrupuleux, voire maltraitants! Vous y contribuez en faisant reproduire des chiens que vous savez en surnombre, et qui sont tués et mutilés en Espagne!

Mais vous faites un métier de passion... dites-vous. Pour que la race ne disparaisse pas...

Oui, bien sûr, vous seuls y croyez à cet argument tellement mis à mal par vos conditions d'élevage!

Je crois que les galgueros font assez de sélection comme ça, non?

Et alors question! A qui vous vendez?

Nous n’arrivons pas à faire adopter les podencos asso... même, comme vous diriez, "les très racés". Alors à qui vous vendez vos podencos? Bah, aux chasseurs, aux éleveurs! Non?

Moi, naïvement, qui me demandais comment une éleveuse pouvait vendre un chiot à Fontvielle sachant ce qui se passe?! Mais Fontvielle m'a dit, elle-même, que leur clientèle était en majorité des chasseurs!

Alors, oui, quand on vend à des galgueros... c'est sûr, d'un coup le niveau d'exigence s’effondre!

Il paraît que vous développez même l'instinct de chasse des chiots avec des petits gibiers...

Elle m'a aussi avoué qu'elle avait eu un podenco qu'un chasseur avait tellement frappé, qu'il était devenu sourd! Et du coup, elle l'avait récupérée...

Elle m'a confié cela pour me montrer qu'elle tenait à ses chiens! Bien sûr! 70 chiens saisis en 2009, 56 il y a quelques jours, des chiens qui sortent de l'élevage avec des handicaps à vie, et leurs adoptants et les vétérinaires disent bien que ce n'est pas dû à des mauvaises installations, mais à de la maltraitance avérée!

Almera, Vera, Vamba, Harmonie....

Quand j'entends vos discours malhonnêtes sur l'élevage et tout le bla bla... Mais il y a que vous qui croyez à ce que vous racontez! Vous ne bernez personne!

Les chiens ne sont pas des biens marchands, qu'on affame pour qu'ils soient plus secs en concours, qu'on tue quand ils sont vieux et plus rentables ou naissent moins beaux que vous le voudriez, et qu'on vend sans aucune conscience au plus offrant!

Nos podencos d'Espagne, ma Candy cochon, ma Maffy et ma Didi ont autant de valeur que ces pauvres podencos "racés" que vous exploitez, et qui, pour certains, sont maltraités en nous faisant croire que, parce qu'ils ont des noms à particule, ils sont traités comme des rois!

Des rois qui, pour certains, vivent dans le noir, dans des box, dans leurs excréments et sans aucune vie sociale, alors que vous éleveurs devriez connaître encore plus les besoins de nos chers podencos!!

Pauvres podencos, chiens extraordinaires, qui n'ont grâce à vous qu'un seul chemin: celui du box, du chenil, de la maltraitance et de l’exploitation!

Vous les "chosifiez"!

La valeur d'un chien est tellement ailleurs que dans un esthétique, il vaut tellement mieux que ça!

Mais, pour voir la vraie beauté d'un chien, encore faut-il savoir le regarder et être doté d'un organe essentiel, un coeur!

Vous en avez un, non?

Arrêtez-vous! Faites-le pour les milliers de podencos torturés, pendus, mutilés, affamés... chaque année!

Même certains galgueros se sont repentis... Il n'est jamais trop tard pour prendre le bon chemin!

Si vous aimez vraiment les podencos, et que vous faites les choses par passion, pensez déjà à les protéger de la maltraitance, là est le vrai combat, la vraie passion!

Voir les commentaires