Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Premiers pas avec Abby, notre mamie podenca

Publié le par Podencostory

Premiers pas avec Abby, notre mamie podenca

Voici maintenant 5 mois que nous partageons notre vie avec Abby (anciennement Avi), petite podenca andalouse de 8kg toute mouillée et avec quelques plombs, résidus de chasse sous la peau !

Nous avions décidé que nous accueillerions une petite chienne de type « primitif », ayant connue la rue et la misère après un séjour au Cap Vert. Quelques recherches plus tard nous avons appris l’histoire des podenco, si proche physiquement, de caractère et par leurs conditions de vie misérables des chiens du Cap Vert.

Mais notre maison était déjà le royaume de deux minettes de 6 ans, adoptées adultes, pots de colle, sans méfiance et pleine de petites manies (des chats quoi ?). Nous avons beaucoup réfléchi : chasseur le pod, imprévisible, fugueur, destructeur, bref, pas forcément engageant ... 

Il y a aussi eu les personnes qui questionnaient :  « Pourquoi aller adopter en Espagne, il y a tellement de chiens abandonnés en France ! ». C’est vrai, mais ce n’était pas notre projet à nous, notre chien des rues ...

Des personnes plus impératives : « Prenez un chiot il sera comme vous voulez ! Avec un adulte c’est risqué, c’est pas pareil, il a déjà son caractère, c’est pas le même lien ! » L’impression de toute puissance humaine ! L’homme qui modèle son chien à son image comme Dieu a fait l’homme à la sienne ! Et faut voir ce que ça a donné ... ! On n’apprend pas à vivre ensemble, à s’apprivoiser, on modèle !

C’est comme ça, qu’après beaucoup beaucoup (trop ?) de temps de réflexion, une photo de notre petite puce vue sur un site puis une super rencontre avec Katia du Cercle des podencos, qu’Abby, notre chiot de 10 ans, qui vient d’Espagne, qui a très certainement chassé et qui est positive à la leishmaniose (!) est arrivée chez nous ?

 

Premiers pas avec Abby, notre mamie podenca

Que dire aujourd’hui si ce n’est que nous ne regrettons absolument pas notre choix d’avoir adoptée une mamie, podenca qui plus est !

Abby, c’est un petit rayon de soleil pour qui tout est bonheur. Une balade : bonheur ! Une friandise : bonheur ! Une parole : bonheur ! Un regard sur elle : bonheur ! Un câlin : trop trop de bonheur ! (elle fait l’hélicoptère avec sa queue quand elle est au summum de la joie).  

 

Premiers pas avec Abby, notre mamie podenca

Son côté chasseur, imprévisible et fugueur ? Rien, pratiquement aucun atavisme chez elle, un chat inconnu peut détaler devant elle, elle n’y prête aucune attention, ne court pas après. Les oiseaux par contre, elle les croquerait bien. Mais un gentil : « Abby, non, non » suffit à la faire revenir (ça marche aussi pour les poubelles, son deuxième gibier de prédilection qu’elle croise tous les mardi et jeudi en balade ...). Et elle ne cherche surtout pas à partir, surtout surtout pas (!) ce qu’elle veut elle au contraire c’est être tout à côté de nous, toujours, voilà son évasion à notre podenca !

 

Premiers pas avec Abby, notre mamie podenca
Premiers pas avec Abby, notre mamie podenca

Destructrice ? En 5 mois nous ne déplorons aucune destruction si ce n’est le plumeau des chats auquel elle a soigneusement enlevé toutes les plumes (donc ce n’est plus un plumeau mais une ficelle). 

Bien sûr, il y a aussi eu quelques apprentissages pour nous primo-adoptants : comment partager le territoire entre chien et chats pour que chacun trouve sa place. Sur la propreté, Abby n’avait jamais réellement appris la propreté. Pour ça nous avons été accompagnés par le Cercle des podenco et une comportementaliste, Nelly ! Abby a très vite été propre, a appris à respecter le coin des chats et à apprécier les promenades même en pleine ville, notre petite miss trouille qui avait peur des bruits de moteurs et n’avançait plus. 

Il faut avouer, pour être totalement impartial, qu’elle reste parfois un peu sourde, notamment quand elle dort au soleil et ne souhaite pas bouger, ça effectivement ça semble bien être une maladie de pod ?

 

Premiers pas avec Abby, notre mamie podenca

Aujourd’hui Abby se balade en ville en remuant la queue, va au devant de chaque inconnu pour les saluer d’un remuement de queue, reste sagement couché à côté de nous au restaurant en regardant les tables d’à côté où le serveur de l’air pitoyable d’un chien affamé et brimé (et ça marche, hier elle a mangé de la bavette à l’œil offert par le serveur qu’elle a charmé ?), court libre et heureuse les week-ends à la campagne, court avec ses chats (ils s’embrassent aussi parfois), aime aller rendre visite à la famille et aux amis et partage même son jardin en ce moment avec un jeune hérisson orphelin qu’elle ignore superbement.

Premiers pas avec Abby, notre mamie podenca
Premiers pas avec Abby, notre mamie podenca

Elle couve son humaine de l’œil : elle aime tout le monde mais son humaine, elle se calque dessus, tant pis si Monsieur est parfois un peu dépité lui qui se charge pourtant des gamelles pour amadouer la bête ... mais là aussi le temps fait et fera encore son bout de chemin, on ne sait pas ce qu’elle a vécu avant notre petite pod

Et parfois un geste plus brusque (comme faire claquer ses mains pour écraser un moustique ou l’attraper un peu trop vite pour elle pour mettre ou enlever son harnais) nous rappelle que sa vie n’a pas été simple lorsqu’elle part se cacher ! Il faut alors lui laisser le temps, se rappeler toujours que derrière ce petit être si pétillant se cachent encore les séquelles d’une vie bien lourde. Alors avec douceur et compréhension notre petite podenca se transforme très vite, à nouveau, en un petit rayon de soleil ! 

Premiers pas avec Abby, notre mamie podenca

Voir les commentaires