Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La double peine des lévriers Podencos!

Publié le par Podencostory

Y en a marre!

La double peine des lévriers Podencos!

Quand je commence comme cela, vous vous dites, qu'est-ce qu'elle a encore à ronchonner?! 

Eh bien, j'ai des bonnes raisons! 

Comme vous le savez, si j'ai adopté des lévriers podencos ou des croisés podencos, ce n'était pas spécialement par amour de la race! Non! J'aime tous les chiens, ou, si vous préférez, n'importe lequel! 

La double peine des lévriers Podencos!

Si j'ai adopté des podencos c'est parce qu'ils sont torturés, massacrés!

Et ça chaque année! Ces chiens subissent la pire maltraitance qui existe envers les animaux domestiques en Europe, sous l’œil passif du gouvernement espagnol et des autres gouvernements européens! La pire maltraitance par le nombre de chiens tués et la nature des sévices infligés!

Si j'ai adopté des Podencos et, non des Galgos, c'est aussi car ils sont victimes d'une DOUBLE PEINE!

La double peine du lévrier Podenco, c'est quoi? Être torturé en Espagne et ne pas, à la différence du lévrier Galgo, trouver des adoptants en Europe!!!

Il y autant de podencos que de galgos massacrés en Espagne, ils sont victimes exactement des mêmes traditions et sont tout autant tués que les galgos, mais beaucoup moins sauvés par les européens!

Et c'est cela qui aujourd'hui me désole!

Toutes les associations ont le même problème: comment faire adopter les podencos?

Il y a quelque chose que je ne comprends pas,... vraiment, c'est une totale incompréhension!

Des chiens sont pendus, trainés derrière des voitures, battus à morts, deux races sont concernés, le podenco et le galgo, et, sur tous les lévriers espagnols sauvés, seulement 10 % sont des podencos!

Donc cela veut-il dire que, même quand les chiens sont torturés, l'important c'est la race du chien, les caractéristiques physiques...?

Peut-être que le podenco ressent moins la douleur de la corde qui le pend que le galgo?

On sauve les lévriers d'Espagne parce que ce sont, avant tout, des lévriers ou on les sauve car ce sont des chiens, peu importe la race, qui sont victimes de cruauté et de barbarie?

J'imagine qu'en disant cela j'en bouscule certains! Mais, à un moment donné, il faut qu'on réagisse, cette situation n'est plus possible!

Des associations se spécialisent dans le sauvetage des podencos mais est-ce que c'est la solution?

Il faudrait que toutes les associations de défense des lévriers espagnols se mobilisent et changent leur communication.

Je sais, je le vois, que beaucoup d'associations, de bénévoles, sont mobilisés autour des podencos mais il faut l'être encore plus, tant que nous n'avons pas de résultats en terme d'adoption, il faut diffuser, médiatiser leur sort!

Arrêtons de nous cacher derrière "mais on n'a pas d'adoptants pour en remonter plus"!

C'est vrai, mais pourquoi? Les adoptants, pour beaucoup, ne connaissent pas la race, ou sont mal informés ou pas informés du tout!

La plupart des sites internet ont des constructions qui desservent le podenco. Les rubriques "adoption" sont par race, et donc les personnes connaissant principalement le galgo ne vont pas forcément aller voir les podencos!

Pourquoi ne pas faire une rubrique avec tous les chiens à l'adoption, que ce soient les galgos, les podencos et les croisés?

Les coups de cœur, on peut les provoquer! Des personnes qui veulent un galgo tombent sur la magnifique petite bouille d'un croisé podenco?

La double peine des lévriers Podencos!

Souvent, je lis des articles, des sites internet, et il y a peu d'informations sur les podencos, sur leur double peine. Et parfois, c'est pire, les infos données sont complètement à côté de la réalité, comme de dire que les podencos sont des chiens actifs et indépendants!

Certains podencos comme certains galgos le sont, mais pourquoi généraliser?!

Ils sont même parfois complètement oubliés de certains articles, ou certaines pétitions, pas un mot, pas une ligne sur les podencos!

Alors quoi? Qu'est ce qui justifierait qu'on les oublie?

Ils sont moins beaux: et oui on l'entend!!! J'ai même entendu "je ne veux pas de ces chiens qui ne ressemblent à rien, je veux un vrai lévrier"!

Tout cela dépend des goûts de chacun. Des personnes préfèrent l'esthétique du podenco, plus trapu, plus robuste d'aspect. Ces grandes oreilles de fée le rendent unique, c'est un très beau chien, élégant. D'autres préfèrent le Galgo, plus fin, plus levretté. Mais ils sont tous beaux et surtout, le plus important, ils sont tous massacrés!

La double peine des lévriers Podencos!
La double peine des lévriers Podencos!
La double peine des lévriers Podencos!
La double peine des lévriers Podencos!

Et les petits podencos, ils sont terriblement adorables!

La double peine des lévriers Podencos!
La double peine des lévriers Podencos!

Et, de toute façon, franchement, notre amour, notre tendresse n'a rien à faire de l'esthétique d'un animal!

Vous savez comme moi que vous pourriez adopter le plus moche du monde et l'aimer comme un roi!

Le plus moche du monde peut être aussi un toutou extraordinaire! La beauté est dans les yeux de celui qui regarde! Et, franchement, tous les chiens ont un petit truc qui les rend craquants!

On entend aussi: Ils sont plus actifs, plus indépendants, moins calmes. Déjà, souvent, on les compare aux galgos, mais il n'y a rien à comparer!

Tous les chiens sont différents les uns des autres. Il n'y en a pas un qui ressemble à un autre!

Alors, arrêtons de leur coller cette réputation, alors que le podenco peut convenir à tous! Il y en a des calmes, des speedouilles, des câlins et d'autres moins, comme n'importe quel toutou, galgo compris!

Attention, pas question de laisser les galgos de côté, je suis heureuse à chaque lévrier espagnol sauvé, peu importe la race!

Mais, mon combat, c'est aussi et surtout celui des podencos et il le sera, tant qu'ils seront les grands oubliés d'Espagne!

Tant qu'il n'y aura pas plus d'adoptions de podencos, je pense que notre devoir, à nous, militants pour les lévriers d'Espagne, est de parler et de se mobiliser autour des adoptions de podencos! A chaque demande, il faut expliquer aux personnes la double peine de ces chiens!

Je ne compte plus le nombre de personnes qui me disent:

"ah le podenco est aussi un lévrier" ou "je préfère les lévriers". Oui, mais c'en est un!

"je préfère un chien plus calme." ???? Plus calme que quoi, et pourquoi ne serait-il pas calme? Là, pour le coup, nous autres bénévoles avons une responsabilité dans la diffusion de ce type de discours!

Après, attention, je comprends le coup de cœur ou le désir de certains d'adopter un galgo, c'est déjà super, et je ne veux culpabiliser personne de ne pas prendre un podenco, mais je suis sûre que, si nous systématisons notre discours à l'adoption en expliquant le sort des podencos, nous aurons plus d'adoptants, plus de personnes sensibles à leur double peine!

Beaucoup de personne ont adopté un galgo sans être au courant que les podencos n'avaient que très peu d'espoir de sortir vivants d'Espagne!

Mobilisons-nous, soyons juste et sortons les chiens de chasse espagnols de l'enfer, quelle que soit leur race!

Voir les commentaires

Hommage aux bénévoles espagnols

Publié le par Podencostory

Alors voilà, depuis que je suis mobilisée sur la protection des lévriers espagnols, les bénévoles espagnols me disent merci!

Merci d'avoir adopté, merci d'être famille d'accueil, merci de ce que tu fais... Et avec une chaleur toute méridionale! Tu mets une gamelle d'eau et c'est Byzance!

Et là, vraiment du fond du cœur, moi j'ai envie de crier un immense et sincère MERCI aux bénévoles espagnols! C'est vous qui décrochez les chiens pendus, qui gérez les horreurs au quotidien, qui vivez dans ce pays si hostile aux animaux, qui affrontez toutes ces images quand vous vous couchez, qui faites avec, et c'est encore vous, qui le matin vous levez, et recommencez... J'ai juste un immense respect pour vous!

Hommage aux bénévoles espagnols

Vous avez une force incroyable et, moi, à votre place, je serais déjà folle, incapable de gérer ce quotidien rempli d'horreur! Moi, j'ai déjà du mal à affronter les photos!

Et vous, vous récupérez des chiens agonisants, qui sont tellement blessés que chaque mouvement leur décroche un cri de douleur! J'aurais envie de prendre mes jambes à mon cou, de fuir, de m'enfuir, de courir loin des cris...

Hommage aux bénévoles espagnols

Quand vous en sauvez un, vous n'avez pas même pas le temps de savourer votre petite victoire que vous découvrez 10 autres lévriers mutilés.

Votre gouvernement est sourd malgré les manifestations, vous vous battez seuls avec vos petits moyens et ne lâchez rien! Et chaque année ça recommence..

Moi, j'ai la part facile! Je vis une belle relation avec ces podencos, leur donne confiance, prend soin d'eux! Je n'ai que le beau...

Vous, vous avez tout le reste. Les discussions avec les galgueros, les chiens que vous tentez d'attraper, mais c'est trop tard, les chiens que vous sauvez et qui sont volés dans les refuges, l'hostilité de vos voisins. C'est encore vous qui allez dans les Perreras (fourrières état) et qui devez parfois "choisir" qui va vivre et qui va mourir...

C'est aussi vous qui allez, inlassablement, montrer les photos des lévriers adoptés à leur bourreau, pour leur prouver que ce sont des bons chiens, qu'ils méritent une autre vie, que l'Espagne doit changer, qu'ils doivent changer!

Pour certains, vous avez sacrifiés vos vie de famille, à force de courir les oliveraies pour décrocher les pendus! Pour en sauver le plus possible!

Ce qu'on a certainement en commun, c'est un profond respect pour la vie, et l'impression de ne jamais en faire assez. Ce que vous avez de plus, c'est une force admirable et une volonté indéfectible!

Rosario et Christina

Rosario et Christina

J'écris cet article, émue, par les photos de Nicolas, ce galgo trouvé agonisant le veille de noël. Nicolas, trois balles dans le corps, les muscles des cuisses postérieures coupés au couteau et rongés par les vers! 4 mois d'errance, comment a-t-il pu, même survivre?

Et des bénévoles qui le trouvent, qui le soignent, des mois de soins, d'obstination, de volonté. Cristina qui a passé tout ces derniers mois à s'occuper de lui, à le faire survivre, à le faire revivre.

Hommage aux bénévoles espagnols

Des mois où chacun devait faire face à ces questions, n'aurait-on pas du arrêter, l'euthanasier?

Des mois où l'on décide pour le chien qui souffre! Avec tout ce que ça implique de culpabilité, de questionnements...

Et après des centaines de pansements, des hospitalisations, des nuits sans dormir, des cris de douleur, apparait une queue qui remue, un regard plus serein, et puis un chien qui court, qui joue, qui apprécie le soleil, qui recherche les caresses... Ce même chien à qui on a coupé les muscles des cuisses avec un couteau, ce chien là!

Celui pour lequel on s'est battu, parfois contre les autres qui disaient "c'est de l'acharnement'"!

Et le voilà, Nicolas, trois mois et demi plus tard...

Hommage aux bénévoles espagnols

Alors, comment vous dire mon admiration? Cristina, Inès, Lætitia, Rosario, Alberto, et tous les autres, sans vous, il n' y aurait pas de sauvetages, pas de lévriers heureux, pas d'adoptants comblés et certainement beaucoup moins d'humanité en Espagne et ailleurs! Sans vous, le monde serait encore un peu moins beau! Et l'Espagne aux mains des galgueros!

Je pense que cet article aurait pu être écrit par Nicolas et tous les autres, et c'est certainement ce qu'ils doivent avoir envie de vous dire, à tous!

Alors un immense, sincère, et profond MERCI aux bénévoles espagnols sans qui rien ne serait possible!

MUCHAS GRACIAS

Hommage aux bénévoles espagnols

Voir les commentaires