Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ricky mon podenco

Publié le par Podencostory

Jusqu’à l’adoption de Ricky, j’avais toujours eu des pinschers nains. J’en ai d’ailleurs

encore une, Biscotte, 12 ans cette année.

 

Ricky mon podenco

J’ai adopté Ricky voici déjà deux ans.

Un coup de foudre sur les photos que j’ai découvertes via l’association SOS Podencos.

Au départ, je voulais adopter un galgo dont j’avais entendu parler par divers articles

ou reportages. Mais je ne pouvais pas en accueillir, car mon grillage est trop bas et je

ne peux pas augmenter sa hauteur car je vis près d’un monument historique. Sur un

forum, on m’a donc conseilé le podenco, plus petit. je me suis renseigné sur la race,

lu des articles sur internet pour voir s’il me conviendrait. Je m’étais décidé à en

adopter un nouveau chien, ma chienne commençant à prendre de l’âge. Première

adoption et tout à fait conquise.

Ricky est arrivé à l’âge de 8 mois. De ce que je sais, il avait été retrouvé à moitié

mort de faim dans une usine désaffectée. Sa famille d’accueil a fait un travail

formidable avec lui. Et même s’il m’a fait quelques bêtises à l’arrivée, il s’est tout de

suite montré doux et a rapidement pigé pas mal de choses. Il m’épate d’ailleurs très

souvent. Ainsi, il a compris que quand j’éteins la musique et que je vais vers

l’armoire,c’est que je vais partir au travail. Donc il va dans son panier et attend que je

lui donne sa friandise (habitude prise avec Biscotte, donc on a continué avec Ricky).

Il sait se faire discret, alors qu’il est beaucoup plus grand que nos autres chiens.

 

Ricky mon podenco

Il  s’entend avec tout le monde et a la chance d’avoir un « pote » juste à côté, un jeune

Golden retriever avec lequel il fait la course de son côté du grillage. Sa douceur

étonne toujours les gens et il est à la fois beau et atypique. Même ma factrice m’a

demandé d’où il venait, car elle voyait un podenco pour la première fois. S’il aime

par-dessus tout être dehors (et chasser les campagnoles, musaraignes et autres

petits lézards dans le jardin), il déteste la pluie. Pour le faire sortir, là, c’est plus

compliqué. Et sa découverte de la neige n’a pas été non plus une expérience

agréable pour lui. Ça colle aux pattes et c’est froid. Par contre, en promenade, il ne

tire pas quand il est seul, plus quand il y a d’autres chiens ou qu’il a trouvé une piste

intéressante. À la maison, c’est la femelle pinscher qui dicte sa loi, d’ailleurs, il faut

toujours faire attention au moment des repas, mais il joue bien avec elle et avec tous

les autres chiens. Franchement, le podenco me change du pinscher par son calme et

sa douceur. Il sait s’adapter à son environnement et si je devais adopter un autre chien,

je pense que je me tournerais de nouveau vers un pod.

Ricky mon podenco

Commenter cet article

kimcat 18/10/2018 19:09

Bel article sur ton Ricky
Bisous