Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Geek, chien lambda ou presque! Témoignage d'une adoptante

Publié le par Podencostory

Geek, chien lambda ou presque! Témoignage d'une adoptante

Deux billes couleur ambre me fixent en permanence. Sa truffe, toute claire, est collée contre mon mollet, et se repositionne a chaque pas. Toujours un peu derrière, en retrait, durant les premières minutes de la ballade. Une question de survie je suppose. Du moins au début. « La survie pour les nuls », Geek aurait pu l'écrire…

Geek, c’est le chien avec un interrupteur dans la tête. Elle comprend tout du premier coup, s’adapte, comprend, écoute. Tant qu’elle n’a pas peur. Et la… elle disjoncte littéralement. Je l’ai compris très vite, le jour même ou je l’ai rencontrée. Durant le trajet de la voiture jusqu'à la maison. Nous avons croisé une poussette, elle est devenue incontrôlable. Elle tremblait, hurlait, tirait, cherchait a fuir. A cet instant j’ai compris l’ampleur de la tache qui m’attendait. Instinctivement, je suis devenue encore plus prudente qu’elle, et j’ai anticipé. Camions, poussettes, vélos, motos, enfants, balayeurs, personnes âgées avec une canne.

Je continue aujourd’hui encore, même si c’est de moins en moins nécessaire. Parfois, je m’attends a un drame, m’arrête, me retourne vers elle, pour la trouver le sourcil froncé, un petit air de « M’enfin ? Qu’est-ce que tu fais ? Tu attends quoi ? » Que voulez-vous ? Avec un nom pareil, il est normal qu’elle apprenne plus vite que moi…

Geek, chien lambda ou presque! Témoignage d'une adoptante

Depuis 6 ans je vis avec un chien/rat qui n’a peur de rien… 3,8kg d’amour et de bonne humeur. Azelle a la truffe conquérante, les oreilles curieuses. Le monde entier est son ami. Canards, poules, escargots, moutons, chevaux… Elle aperçoit un truc qui bouge et fonce comme une flèche « Hé copain, copain, on joue ? » J’ai pensé a lui prendre un copain ou une copine, je voulais faire une bonne action. Pourquoi aller chez un éleveur quand je peux rendre un chien heureux ?

L’idée, un peu prétentieuse, je l'admets, était d’en prendre un que je pourrais réconcilier avec l’espèce humaine. Je ne sais plus trop comment je suis arrivée sur le site de l’Europe des Lévriers. On m’a parlé de 3 petites podencas. Geek, Vicky et Maruja. Je n’ai pas pu choisir. Choisir celle que je sauvais, c’était abandonner les deux autres a leur triste sort. J’ai dit a Katia de choisir pour moi, en fonction de l’urgence. J’avais a peine vu quelques photos de Geek, son histoire m’avait émue. Lorsque je l’ai récupérée, j'étais préparée à des tonnes de difficultés. Elles ont été inexistantes. Geek m'a donné son amour. Tout de suite. Elle était comme affamée de câlins, de présence, d'attention. La seule chose que j'ai dû gagner, c'est sa confiance.

Geek, chien lambda ou presque! Témoignage d'une adoptante

Et ça en dit long: un podenco peut vous aimer, et se méfier de vous en même temps. Et après tout ce qu'il a vécu, avoir la force d'apprendre à vous faire confiance. Un podenco peut avoir été maltraité pendant toute sa vie, et avoir encore le courage de venir vers vous, en rampant, pour quémander un câlin. Un podenco peut avoir connu la faim toute sa vie, et choisir d'aller vers vous pour une caresse au lieu de filer droit vers sa gamelle. Le jour où, pendant une ballade, elle s'est fait une grosse frayeur et a couru se réfugier à mes pieds au lieu de chercher à fuir, j'ai compris que j'avais gagné: j'étais devenue SA maîtresse. Et comme me l'a si bien appris le renard du Petit Prince: "Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé"

Geek, chien lambda ou presque! Témoignage d'une adoptante

La nuit, elle oublie. Abandonnée dans le sommeil, je découvre une petite bouillotte toute molle, confiante. Tout en lui grattant négligemment une oreille, un calcul me tient éveillée : deux portées par an, pendant quatre ans… Combien de chiots ? Combien encore en vie ? Combien maltraités, affamés. Combien abandonnés ? Combien déjà morts ? Parfois, je me tourne vers elle et lui murmure « Ou ils sont tes bébés ma jolie ? » Elle ouvre paresseusement une paupière, soupire, et se rendort. C’est la seule chose sur laquelle nous ne nous ressemblons pas. La nuit, pour elle, il est important d’oublier. Pour moi, il est important de se souvenir…

Caroline Laperdrix, adoptante de Geek

Commenter cet article