Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hommage aux bénévoles espagnols

Publié le par Podencostory

Alors voilà, depuis que je suis mobilisée sur la protection des lévriers espagnols, les bénévoles espagnols me disent merci!

Merci d'avoir adopté, merci d'être famille d'accueil, merci de ce que tu fais... Et avec une chaleur toute méridionale! Tu mets une gamelle d'eau et c'est Byzance!

Et là, vraiment du fond du cœur, moi j'ai envie de crier un immense et sincère MERCI aux bénévoles espagnols! C'est vous qui décrochez les chiens pendus, qui gérez les horreurs au quotidien, qui vivez dans ce pays si hostile aux animaux, qui affrontez toutes ces images quand vous vous couchez, qui faites avec, et c'est encore vous, qui le matin vous levez, et recommencez... J'ai juste un immense respect pour vous!

Hommage aux bénévoles espagnols

Vous avez une force incroyable et, moi, à votre place, je serais déjà folle, incapable de gérer ce quotidien rempli d'horreur! Moi, j'ai déjà du mal à affronter les photos!

Et vous, vous récupérez des chiens agonisants, qui sont tellement blessés que chaque mouvement leur décroche un cri de douleur! J'aurais envie de prendre mes jambes à mon cou, de fuir, de m'enfuir, de courir loin des cris...

Hommage aux bénévoles espagnols

Quand vous en sauvez un, vous n'avez pas même pas le temps de savourer votre petite victoire que vous découvrez 10 autres lévriers mutilés.

Votre gouvernement est sourd malgré les manifestations, vous vous battez seuls avec vos petits moyens et ne lâchez rien! Et chaque année ça recommence..

Moi, j'ai la part facile! Je vis une belle relation avec ces podencos, leur donne confiance, prend soin d'eux! Je n'ai que le beau...

Vous, vous avez tout le reste. Les discussions avec les galgueros, les chiens que vous tentez d'attraper, mais c'est trop tard, les chiens que vous sauvez et qui sont volés dans les refuges, l'hostilité de vos voisins. C'est encore vous qui allez dans les Perreras (fourrières état) et qui devez parfois "choisir" qui va vivre et qui va mourir...

C'est aussi vous qui allez, inlassablement, montrer les photos des lévriers adoptés à leur bourreau, pour leur prouver que ce sont des bons chiens, qu'ils méritent une autre vie, que l'Espagne doit changer, qu'ils doivent changer!

Pour certains, vous avez sacrifiés vos vie de famille, à force de courir les oliveraies pour décrocher les pendus! Pour en sauver le plus possible!

Ce qu'on a certainement en commun, c'est un profond respect pour la vie, et l'impression de ne jamais en faire assez. Ce que vous avez de plus, c'est une force admirable et une volonté indéfectible!

Rosario et Christina

Rosario et Christina

J'écris cet article, émue, par les photos de Nicolas, ce galgo trouvé agonisant le veille de noël. Nicolas, trois balles dans le corps, les muscles des cuisses postérieures coupés au couteau et rongés par les vers! 4 mois d'errance, comment a-t-il pu, même survivre?

Et des bénévoles qui le trouvent, qui le soignent, des mois de soins, d'obstination, de volonté. Cristina qui a passé tout ces derniers mois à s'occuper de lui, à le faire survivre, à le faire revivre.

Hommage aux bénévoles espagnols

Des mois où chacun devait faire face à ces questions, n'aurait-on pas du arrêter, l'euthanasier?

Des mois où l'on décide pour le chien qui souffre! Avec tout ce que ça implique de culpabilité, de questionnements...

Et après des centaines de pansements, des hospitalisations, des nuits sans dormir, des cris de douleur, apparait une queue qui remue, un regard plus serein, et puis un chien qui court, qui joue, qui apprécie le soleil, qui recherche les caresses... Ce même chien à qui on a coupé les muscles des cuisses avec un couteau, ce chien là!

Celui pour lequel on s'est battu, parfois contre les autres qui disaient "c'est de l'acharnement'"!

Et le voilà, Nicolas, trois mois et demi plus tard...

Hommage aux bénévoles espagnols

Alors, comment vous dire mon admiration? Cristina, Inès, Lætitia, Rosario, Alberto, et tous les autres, sans vous, il n' y aurait pas de sauvetages, pas de lévriers heureux, pas d'adoptants comblés et certainement beaucoup moins d'humanité en Espagne et ailleurs! Sans vous, le monde serait encore un peu moins beau! Et l'Espagne aux mains des galgueros!

Je pense que cet article aurait pu être écrit par Nicolas et tous les autres, et c'est certainement ce qu'ils doivent avoir envie de vous dire, à tous!

Alors un immense, sincère, et profond MERCI aux bénévoles espagnols sans qui rien ne serait possible!

MUCHAS GRACIAS

Hommage aux bénévoles espagnols

Commenter cet article

kimcat 03/02/2017 15:44

C'est tellement horrible et cruel
C'est insoutenable.
Nicolas fait plaisir à voir.
Bravo aux bénévoles.
Béa kimcat

Cécile Calypso 17/03/2016 22:09

Lorsque j'ai découvert en 2000 la misère des Lévriers d'Espagne (chasse ) , du Royaume Uni et d'Irlande ( course ), je ne me doutais pas qu'en 2016, la situation serait la même, c'est un combat quotidien et permanent, de la souffrance gratuite et insupportable...y aura t-il toujours assez d'adoptants pour tous ces amours de chiens en détresse ? Les sauveurs sur place font un sacré travail , sans eux, les assos françaises ne pourraient pas fonctionner et proposer des Lévriers et autres Mastins, Bodegueros à l'adoption comme c'est le cas aujourd'hui. Hip hip hip....houra !

Podencostory 21/03/2016 18:33

oui c'est parfois désespérant de voir que ça bouge peu

Stéphanie Vénéreau 17/03/2016 20:14

Oui tu as tout à fait raison.
Les horreurs, nous les voyons de loin même si elles peuvent se lire dans les yeux de nos chiens parfois.
Il faut une grande force pour continuer, une grande volonté de faire changer les choses.
Moi je n'ai pas pu savoir qui avait trouvé mes chiens: qui a passé un mois à nourrir Milka quotidiennement avant de pouvoir l'attraper ? Qui s'est retourné sur Harry qui errait dans la rue ? Et pourtant je leur dois tellement, je leur dois la vie de mes chiens et je leur en suis si reconnaissante, à jamais.