Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Indy des merveilles

Publié le par Podencostory

J’avais perdu mon petit fox, et malgré mon immense tristesse, je n’imaginais pas ma vie sans la partager avec un compagnon à 4 pattes. Axant mes recherches sur un rescue, j’ai eu un vrai coup de cœur pour une petite podenca en accueil en Espagne. Le contact pour son adoption a été formel : il leur faut de l’activité physique, beaucoup, souvent. 

Aïe, je travaille la semaine, je ne suis pas sportive. Mais habitant en maison sans jardin, mes chiens ont toujours eu au minimum leurs 3 sorties quotidiennes + balades en liberté le week-end, des rencontres avec leurs congénères, sans compter l’amour et l’attention qu’ils méritent.

Puis je me suis souvenue de ce couple avec leur husky : une chienne équilibrée grâce à une vie et un environnement équilibrés, mais sans neige ni traîneau. Alors j’ai insisté dans mes recherches et qui mieux qu’une personne vivant avec une meute de podencos pouvait mieux me renseigner sur leurs réels besoins et une compatibilité avec mon mode de vie ?

Et elle a clairement dit oui, avec une préférence pour un chien déjà en accueil. Passer du refuge en Espagne à une vie en ville avec des absences n’était pas insurmontable mais comportait certains risques, notamment de destructions.

 

Et heureusement il y a des gens formidables impliqués dans cette misère animale, et qui acceptent cette mission gratifiante mais aussi douloureuse de « préparer » ces petits malheureux à démarrer une nouvelle vie sous le signe de la confiance et de la bienveillance.

Je savais aussi qu’adopter un chien en accueil c’était également libérer la place pour un plus malheureux en refuge.

Et c’est en passant de blog en blog que mon regard s'est posé sur Indy (à l'époque Didi, Deejay).

 

 

 

Indy des merveilles
Indy des merveilles

Indy était en perrerra lorsqu’il a été pris en charge par une association française. Son âge a été estimé à 1 an. Puis il est resté 3 ans en pension en Espagne et plus d’un an dans 2 familles d’accueil en France.

À un peu plus de 5 ans, Indy peut enfin poser ses valises pour la vie, il était temps !

 

Indy est un ange, oui un ange tombé du ciel. Marieke le savait bien lorsqu'elle a photographié son petit protégé en accueil chez elle avec une auréole en plumes posée sur sa tête...

 

 

 

 

 

 

Indy des merveilles

Indy, c'est la douceur, la délicatesse incarnée. Il est très gracieux, dans ses mouvements, dans ses intentions. Il ne veut pas s'imposer, déranger. S'il a une demande à exprimer, il le fera doucement. Une réponse positive le mettra en joie, dans le cas contraire il passera sans problème à autre chose.

Indy des merveilles

En ville, il ne tire pas sur la laisse, n'aboie pas, reste tranquille. Et en liberté, il chassouille, cherche les lézards ou les mulots, renifle partout et tout le temps. Mais il ne s'éloigne pas trop, a un bon rappel. Et surtout j'ai totalement confiance en lui, il ne va embêter aucun humain ni aucun chien mais ne refusera pas la caresse qu'on lui propose ou une partie de course-poursuite.

Indy des merveilles

A la maison il est très calme, n’aboie que si nécessaire. Il est très câlin et sait user de son charme pour que l’on s’occupe de lui. Mais il en faut peu pour que je fonde... dès qu'il me regarde avec ses yeux revolver, je ne peux m'empêcher de m'approcher pour le papouiller. Alors il me montre son ventre et savoure mes caresses en fermant doucement les yeux.

Indy des merveilles

Au fil des semaines, on apprend à se connaître, une complicité s'installe et il est encore plus merveilleux.

On me dit souvent qu'il a de la chance d'être tombé sur moi, mais qui est le plus chanceux, le plus heureux, je me le demande…

Indy des merveilles

Voir les commentaires

Le podenco maneto

Publié le par Podencostory

Le podenco maneto

Le podenco maneto andalou est un podenco venant d'Andalousie, il serait né dans les provinces de Cadix et de Malaga.
C'est une race non reconnue par la FCI, mais une race indigène reconnue par la Real Sociedad Canina de Espana, mais tardivement puisqu'en 2004!
Difficile de savoir son âge, mais des peintures du 19e le représentent.
Il est exploité en Espagne pour la chasse aux oiseaux et aux lapins. Spécialistes des fourrés, des canyons, et des zones montagneuses, il est aussi à l'aise sur terre que dans l'eau!
Il est dit que le podenco maneto à la différence de l'andalou chasse plus à proximité et plus en lien avec son chasseur... Encore faut-il qu'il puisse s'en approcher sans se prendre un coup de pied! :(
En meute, c'est celui qui traque dans les endroits confinés ou difficiles d'accès, et qui aboie quand il voit la proie, laissant ensuite la place aux podencos andalous.
Il est utilisé surtout pour la chasse à la caille, à la perdrix et aux canards.
Sa morphologie est liée à une achondroplasie (nanisme).

Les chasseurs ont reproduit des chiens avec cette maladie de l'os. Beaucoup croient que le podenco est issu de croisements avec des chiens type teckel, mais non. Les chasseurs ont exploité un problème génétique pour créer cette race. On reproduisait les sujets atteints de nanisme. 
Les manetos font environ 35 cm au garrot,pour un poids de 10 à 15 kgs.... Certaines légendes racontent qu'on aurait vu en France des manetos un peu plus gros... pas vu pas pris... ;)
Les couleurs sont celles du podenco, marron, blanc.
 

 

Le podenco maneto

Ce sont des chiens robustes, la majorité n'a pas une ossature fine d'andalou, ils sont plus costauds. Certains manetos peuvent néanmoins être très fins, en fonction de l'élevage d'où ils viennent.
Aussi maltraités et exploités que les autres podencos en Espagne, ils font de merveilleux chiens de famille.
Voilà, on vous épargne le paragraphe sur le caractère du maneto, car comme vous le savez sur ce blog, nous savons que chaque chien est unique, différent et avec son caractère! ;)
Je peux juste vous dire qu'ils sont loyaux, sociables, dotés d'un grande capacité d'adaptation, et aussi doux et tendres comme des  en bref géniaux comme tous les podencos!

 
Le podenco maneto

Voir les commentaires

Mon podenco Lupi

Publié le par Podencostory

Mon podenco Lupi

Il a été abandonné bébé, presque mort de faim, et trouvé dans la rue en Espagne puis pris en charge par une association.

Mon podenco Lupi

Il a ensuite été adopté par une jeune fille en Suisse mais après son arrivée, elle a réalisé qu' il allait devenir grand et qu' elle n'y arrivait pas.

Il a été laissé seul dans 1 chambre plus de 8h par jour avec tout ce qui suit pour un chiot.

Il n'avait pas de sortie, juste celle du matin et du soir donc = dégât car c'était un bébé

L'association Coeur de chien le lui a repris, et comme j'étais de la région et que j'avais déjà adopté une x bodoguero-podenco, ils m'ont demandé et j'ai craqué!

CE SONT DES AMOURS!

Arrivé d'Espagne encore jeune et plein de vivacité j'ai découvert un chien plein de respect et qui adore les câlins.

Il est drôle,sensible, espiègle, et rouspéteur quand on se permet de le pousser quand il monopolise le canapé!  

Mon podenco Lupi

Bref JE L'ADORE, il est comme un bébé.

Merci à l'asso d'avoir fait que je le croise, il m'a adopté, et ça c'est mon cadeau!

Mon podenco Lupi

J'ai déjà eu plusieurs chiens mais adopter c'est différent.

Je le conseille a tous.. ils sont tellement reconnaissants.

 

Mon podenco Lupi

Voilà je ne connaissais pas cette race. Franchement ils sont trop trop trop câlins et savent s'adapter et je suis en appart.

A part une paire de chaussures,aucun dégât ni aboiement.

ADOPTEZ, ADOPTEZ,  ADOPTEZ,  sauvez les!

Voir les commentaires

Xena, ma podcolle

Publié le par Podencostory

Xéna, 3 mois 1/2 croisée podenca, est entrée dans ma vie fin mai 2017.
 

Xena, ma podcolle
Xena, ma podcolle

Elle a été abandonnée au bord de l’autoroute en Espagne , ainsi que ses frères et sœurs, dans un drap noué de telle sorte qu’ils n’avaient aucune chance de survivre.
Xéna s’est tout de suite très bien adaptée et a noué un lien très fort avec la chienne de la famille âgée de 14 mois et issue d’un sauvetage en Guadeloupe.

 

Xena, ma podcolle

Xéna est une chienne très calme, avec des moments de jeux courts mais intenses. C’est une adorable glue, elle est très proche de moi.






 

Xena, ma podcolle

Elle adore dormir couverte, ronger des os, jouer dans le jardin et se promener dans la maison avec son couic-couic.


 

Xena, ma podcolle
Xena, ma podcolle

Son pêché mignon, c’est la nourriture et son gros défaut c’est de mettre les pattes sur la table quand on est invités (elle ne le fait pas à la maison).
Xéna est très à l’aise partout et super sage en voiture


J’encourage les gens à tenter cette merveilleuse aventure qu’est l’adoption d’un pod.
J’aime Xéna, ma podcolle

Xena, ma podcolle

Voir les commentaires

Le Tsunami Dino

Publié le par Podencostory

Le Tsunami Dino

Le tsunami Dino est arrivé dans ma vie quand il n’avait que 7 mois.

De son passé je ne connais rien à part son abandon. Il a été balancé au dessus de 2m50 comme un vulgaire déchet, alors qu’il n’avait qu’un mois, avec son frère et sa sœur...

Je suis allée le chercher à son arrivée en France, après son long périple du sud de l’Espagne. Ils l’ont sorti de la cage du camion et l’ont mis directement dans mes bras. Coup de foudre immédiat. Drôle de sensation que doivent connaître les personnes qui sont passées par là. C’est comme une évidence alors que nous sommes deux inconnus. Il est devenu à cet instant mon protégé et moi son point de repère. On était déjà une famille.

 

 

Le Tsunami Dino

Ca a été très, très compliqué au début. Il souffrait du syndrome de privation sensorielle, il ne connaissait rien, il était terrorisé de tout et de tout le monde. Les revêtements de sol, les feuilles, les lumières, les humains, tout. Il tremblait, se faisait dessus, … c’était terrible. 

Il a d’abord fallu qu’il apprenne à me faire confiance, puis qu’il apprenne à descendre dans la rue, puis qu’on commence les mini balades, puis lui faire découvrir petit à petit l’environnement, les bruits, les gens, les chiens, chaque objet de la vie de tous les jours…. Et les jouets ! Et oui ça fait peur un pouette-pouette !

J’avoue avoir été inquiète au départ, ça me faisait tellement mal de le voir si angoissé. Mais j’ai appris à prendre sur moi et à lui montrer qu’il ne pourrait rien lui arriver parce que j’étais là.

 

 

Le Tsunami Dino

On a appris l’un de l’autre, on s’observe beaucoup, on se comprend, on sait se décrypter, on se complète.

Dino va avoir 3 ans le mois prochain. Quand je le regarde aujourd’hui je vois tout ce qu’il a traversé, tous les progrès incroyables qu’il a fait, c’est dingue !!

Quand on dit que la patience et l’amour font tout, ce n’est pas un délire d’adoptant, c’est la vérité ! C’est une recette miracle

Dino est tellement différent aujourd’hui ! Il s’est ouvert et il est tellement fabuleux.

Qui aurait pu croire qu’un chien non sevré, non sociabilisé, privé de tout, méprisé, maltraité, puisse autant s’épanouir.

 

Le Tsunami Dino

Il reste craintif avec les enfants, et certaines personnes mais aujourd’hui il est heureux et confiant.

Il est curieux de tout, il fait le pitre, on joue comme des petits fous à faire la bagarre, il dort les 4 pattes en l’air, il adore faire la toupie devant ses copains chiens pour qu’ils lui courent après, et c’est un vrai pot de glue !

Il aime autant courir comme un fou-dingue avec ses copains, que de faire l’étoile de mer sur le canapé à coté de moi

 

Le Tsunami Dino

C’est aussi un charmeur de première qui sait mener qui il veut à la baguette à coup de « clignage de n’yeux intensifs » et de lancé de patte en avant !

Il est aussi ultra sensible, il sait tout et comprend tout.

Pour la petite anecdote, ma mère était à la maison toute sa période de chimio et Dino savait quand elle avait mal, il se mettait à coté d’elle et tapotait à plusieurs endroits de son corps avec son museau…. Une fois qu’il avait fini son inspection des douleurs il plaçait son corps de façon à couvrir les parties en question, même si c’était très inconfortable pour lui. La première fois qu’on l’a vu faire ca autant vous dire qu’on a fondu en larmes toutes les deux..

Dino est tout pour moi, mon binome, mon ami, ma famille. On est très fusionnel !

 

Le Tsunami Dino

Je ne connaissais pas les podencos avant de croiser ma crevette, mais ce sont vraiment des chiens merveilleux, doux et tellement intelligents. Bien sûr tous les chiens sont différents, mais je crois qu’ils ont tout de même la particularité d’être d’une ultra sensibilité.  

Ah oui au fait, je fais partie des mauvais adoptants ! Oui je vis en appart ! Oui je lache mon loustique en balade ! Bouuuhhh 

 

Futurs adoptants : n’hésitez plus ! Un pod un jour, un pod toujours ! ce n’est pas une légende 

Voir les commentaires

Jackin son histoire en quelques mots!

Publié le par Podencostory

Bonjour, voici l'histoire de Jackin.

Jackin son histoire en quelques mots!

Nous l'avons adopté en mai 2014, il avait 6 mois, il avait été trouvé par des gitans avec ses 2 sœurs et 2 bébés galgos, il était alors âgé de 2 mois, il a survécu à la parvovirose .

Notre premier chien, un podenco!

Jackin son histoire en quelques mots!

Il est très énergique, il a maintenant 4 ans enfin bientôt! Il s'est un peu calmé, car avant il sautait partout, courait partout même sur le canapé.


 

Jackin son histoire en quelques mots!
Jackin son histoire en quelques mots!

Il a peur des gens bien que nous l'ayons sociabilisé dès son plus jeune age, ça n'a pas changé.

Il adore mes parents et les chiens, tous les chiens sans exception!


 

Jackin son histoire en quelques mots!

Il n'a jamais rien détruit, petit il adorait vider la mousse de ses jouets !

Il a été propre très vite, beaucoup d'idées reçues sur les mâles qui auraient tendance à lever la patte sur tout mais pas lui .

C'est un vrai pot de colle, sur le canapé il adore nous coller et se met en position "je veux un massage".


 

Jackin son histoire en quelques mots!

Il a 4 copains chats( qui ne sortent pas) et tout se passe a merveille , même si parfois il ne comprend pas qu'un chat ne joue pas de la même façon qu'un chien!

Jackin son histoire en quelques mots!
Jackin son histoire en quelques mots!

Par contre les chats de dehors, il ne les supporte pas .

Il est très intelligent  nous avons réussi à lui apprendre le assis et donne la patte en quelques mois, par contre si monsieur ne veut pas monsieur ne fait pas... Il aboie dès qu'il entend un bruit qu'il ne connait pas.

Notre pod on l'adore et on sait déjà que notre prochain chien sera un pod, un vrai coup de cœur pour ces chiens méconnus!

Voir les commentaires

Pardon les podencos...

Publié le par Podencostory

Quand je suis rentrée du travail en début de semaine, je suis tombée sur ces photos partagées par le Cercle des podencos sur facebook.

Des podencos entassés sous un hangar, sans eau, certains morts...au milieu des autres, dans une puanteur indéfinissable, hurlant leur détresse et à coté, leur "chasseur' torse nu, arrosant ses plantes, puis balançant des pierres aux touristes sur place, qui sont tombés par hasard sur cette scène de désolation et qui filmaient, sidérés, l'enfer de ces chiens....

 

Pardon les podencos...

Et 2 mots m'ont alors heurtée. Horreur et indécence.

Horreur car comment est-ce possible de nier l’existence et les besoins d'une autre vie à ce point? Comment un humain peut laisser des chiens dans ces conditions? Laissés des chiens morts ou blessés? Laissés des chiens crevés? Ses chiens! En étant là , pas loin...en pouvant les aider et intervenir! Quelle perversion.....

 

un chien mort et en putréfaction au milieu des autres...

un chien mort et en putréfaction au milieu des autres...

Le deuxième mot qui m'est venue est indécence. Indécence car je crois que dans la Protection animale certains oublient de quoi on parle, oublient d'où viennent les pods!

Toutes ces polémiques, autour des podencos en appartement...ou avec des absences travail, ou qui ne se baladent pas 3 heures par jour, qui n'ont pas de jardin, où encore qui n'ont pas des croquettes à 75 euros ou un copain...Quel élitisme! Mais la vraie question à se poser devrait être les podencos peuvent-ils se permettre cet élitisme? Vous croyez que les familles se battent pour les récupérer? Mais ce sont des chiens dont personne ne veut!! Des chiens de chasse dit hyperactifs et difficiles! Merci encore en passant à tous les ignorants qui ont propagé et qui propagent encore toutes ces conneries sur les podencos! Et pour certains des soi-disant amoureux des pods...alors ça, c'est de l'amour vache!! 

Les podencos meurent en Espagne, ils meurent de faim, de soif, ils meurent sous les coups, attachés au soleil, ils meurent, après des jours d'agonie, percutés par des voitures ou pendus ou après des années de souffrances attachés à 50 cm de chaîne.  Ils ne sont pas 100 ou 500, à qui il faut trouver des familles en or,  ils sont des milliers à vivre l'enfer! Des milliers à survivre sous les coups et avec 1 quignon de pain 2 fois par semaine.

C'est de ça dont on parle. Nous sommes les premiers à dire qu'il faut des prévisites et des suivis car quoi de pire que de laisser ces pauvres pods qui y croient, eux,  à leur seconde chance, aux mains de nouveaux monstres qui les maltraiteront et les affameront.

Alors oui il faut de bons adoptants. Des gens biens, respectueux, et aimants! Des gens qui vont tout faire pour rendre leur chien heureux.

Être respectueux et aimant n'a rien à voir avec les conditions de vie, rien à voir avec la taille d'un appartement ou d'une maison, rien à voir avec votre salaire ou vos absences.

Oui c'est vrai que c'est chouette d'avoir du temps, un grand terrain et plein de sous pour gâter son podenco, mais on peut aussi rendre un chien heureux avec moins. Parce que l'amour lui il est là!

C'est vrai que pour certains pods passés en accueil, on sait ce qu’il leur faut! Et pour certains c'est le copain et le jardin...mais tous les autres? On en fait quoi? On attend les adoptants avec le copain, le jardin, et pas d'absence? Mais combien vont mourir? 

On ne parle pas de chiens qui sont bien traités, bien où ils sont et qu'on va chercher pour leur donner encore plus, on parle de chien qui n'ont rien!! Même pas à manger!

Alors les "exigences" de certaines assos et bénévoles sur les podencos, sensés les faire adopter,  me font la même violence que si on disait à quelqu’un à la rue qui crève de faim, " non je t’héberge pas chez moi, je vis dans 20 m2 et ne peux t'offrir que des pâtes, pardon j'espère que tu comprends".

INDÉCENCE! Oui c'est le mot! 

On mélange tout comme si l'amour à offrir se comptabilisait en mètre carré et en euros! Et le temps? Mais le temps ça se donne. Vous croyez que les adoptants en jardin ou qui ne travaillent pas donne plus de temps à leur chien, détrompez vous! Qui sort son chien au réveil en pyjama, la nuit s'il est malade, et va le balader 1 heure alors qu'il est crevé en sortant du boulot! Ils sont sacrément motivés ces adoptants en appart ou qui  travaillent, ça nous donne une bonne idée du lien à leur chien et de ce qu'ils ont à offrir, non?

Qui va oser regarder les podencos dans cette cage et leur dire, "Désolé, je te laisse crever là,  car la famille qui veut t'adopter est en appart, ou encore parce que la famille qui souhaite t'adopter travaille 7 heures de suite, .....c'est des gens bien mais ils ont pas les conditions de vie pour toi"Mais là, sur les photos c'est des conditions de vie? Vous savez combien on en sort des podencos? 1 sur 100 est sauvé et encore!! C'est ça dont on parle!

 

 

Pardon les podencos...

Après comprenez moi bien, je ne désire que de très bons adoptants pour les podencos, leur détresse me transperce,  et il n'est pas question pour moi qu'ils vivent sans respect et amour. Mais un bon adoptant ne se mesure pas à ses mètres carré ou à ses absences mais à ce qu'il va faire pour rendre son chien heureux!  Et à la constance de son lien.Car pour moi, par contre ce qui est impardonnable c'est de rompre ce lien et d'abandonner son chien! On ne lâche pas un chien qu'on a sauvé! On a pas le droit de lui faire subir ça. Et ça, ça n'a rien  à voir avec des conditions de vie mais avec des qualités humaines!

Alors un peu de décence....Si les pods pouvaient parler ils nous hurleraient "sortez moi de là, je suis en train de crever" et si on leur demandait où ils voudraient vivre, ils nous parleraient certainement d'amour, de respect, de câlins, de balades et de gamelles, mais  il n'y aurait pas un mot sur les mètres carrés, le jardin, ou les absences....

Pardon les podencos.....encore une fois on a rien compris!

Voir les commentaires

Les vieux croûtons

Publié le par Podencostory

Depuis quelques temps, on vieillit...oui ça ne  fait pas longtemps pour nous :),  en tout cas qu'on s'en aperçoit. Comme si c'était arrivé d'un coup. Hop un matin, on est plus vieux. Logique vous me direz!

Je pense que cela fait ça à beaucoup d'entre nous, on ne s'aperçoit pas du temps qui passe...et un jour ça nous saute aux yeux.

Iris ma première podenca est maintenant vraiment sourde et ne fait plus semblant. Elle n'entend plus rien, ni la voix de sa mère... ni pour son plus grand malheur l'ouverture de la boite de gâteaux. C'est là tout le drame!

Elle a 12 ans, et 11 années avec moi! Ma première, ma précieuse Iris, celle qui m'a tout appris. Chienne à fort caractère avec les autres chiens, elle ne m'a pas épargnée. Et j'ai du me remettre en question et apprendre, apprendre très vite.

Iris qui entre ses problèmes d'arthrose et un AVC récent, est une vraie mamy maintenant.

Elle a des yeux de vieux chien, vous savez un peu tombants, et cet air à la fois fatiguée et serein des vieux sages.

Iris l'origine de tout! Une podenca extraordinaire qui m'a donnée envie d'en aider d'autres, d'en aimer d'autres.

 

Les vieux croûtons

Ensuite Dina est arrivée. 

Dina aujourd'hui va avoir 11 ans. N'a qu'un oeil de son petit nom ressemble maintenant à un gremlins mouillé! Elle est couverte de boules de graisses....Très esthétique ;)

Didi la fouine, ouhhhh j'en ai bavé quand elle était jeune! Une psychopod! Madame n'en faisait qu'a sa tête. 

Ce qui est bien avec DIdi c'est qu'elle est fidèle à elle même. Elle ne change pas, toujours aussi têtue et cabocharde! 

Même avec une canne, une patte en moins, sourde et aveugle, elle arrivera à ce qu'elle veut.

Une survivante cette Didi. Après avoir subi l'horreur en Espagne, elle a bien décidé d'en profiter de sa seconde chance.

 

Les vieux croûtons

Et puis il y a Carry,13 ans, la plus vieille mais en pleine forme. 

Carry la douce podenca, gentille avec tous, qui depuis toutes ces années ne veut qu'une chose, des câlins.

Une douceur qui vieillit aussi...

Carry larguée par ses ex adoptants parce qu'agressive....Ils ne lui ont pas laissé 3  jours pour s'adapter comment peut-on être aussi impatients et aveugles!?

Cette chienne est la bonté incarnée.

Les vieux croûtons

Et la petite Luisa, 11 ans! Qui en vieillissant donne de la voix et nous fait tourner en bourrique la nuit!

Luisette petite elfe. 

Née errante dans un village, ils ont dû s'obstiner pour l'attraper! Petite chienne sauvage qui a dû appendre la confiance. Tu es la seule qui a même essayé de me mordre, tu avais trop peur, pauvre petite misère.

Après des années, quand on la voit faire la fête à tous les gens qui passent, on peut le dire, bravo Luisa!

Tu as été sacrément courageuse et je sais que tu t'es fait violence parfois pour parcourir ce beau chemin vers nous,  les 2 pattes. Ces 2 pattes qui t'avaient tellement maltraitée et chassée!

Les vieux croûtons

Après on a le Ron ron,

Et ben, même lui, a 8 ans! Où va le monde?!

Ron, un podenco bien dans sa tête, facile à vivre et sympathique.

Un chouette chien à qui il a fallu laisser un peu de temps pour s'adapter, mais qui s'est révélé un merveilleux chien de famille.

Ron le chien médiateur apaisant et serein.

Ron atteint de leishmaniose qu'on couve afin de lui garantir de longues années avec nous.

 

Les vieux croûtons

Et puis Candy et Nova, les deux boulettes...qui vont aussi avoir 8 ans. C'est une blague c'est mes bébés! 

Elles, je ne m'habitue pas.

8 ans???? M'enfin, on nous vole!

Candy née en refuge et Nova balancée sur une route de France, tu n'avais que 2 mois mais déjà un grave trauma crânien. 

Il te reste un léger handicap, tu es lente, tu fais tout, tout doucement sauf la fête quand on rentre et lors des balades où tu cours telle Laura Ingalls dans sa prairie! Oreilles aux vents.

 

Les vieux croûtons
Nova qui a bien changé.....Si, si...c'est le même chien!  Cela s'appelle vieillir, oui c'est flippant! ;) Je vous épargne une photo de moi avant-après mais c'est un peu la même mutation..;)
Nova qui a bien changé.....Si, si...c'est le même chien!  Cela s'appelle vieillir, oui c'est flippant! ;) Je vous épargne une photo de moi avant-après mais c'est un peu la même mutation..;)

Nova qui a bien changé.....Si, si...c'est le même chien! Cela s'appelle vieillir, oui c'est flippant! ;) Je vous épargne une photo de moi avant-après mais c'est un peu la même mutation..;)

Et puis Zeus! On en parle! Cet ados attardé va avoir 7 ans! Non mais allo??!

Age mental: 6 mois mais dans un corps d'ours!

C'est le bébé de la maison, un gros nounours, un gros patapouf, un amooooouurr de rantanplan.

Zeus qui continue à  progresser, un peu plus chaque jour...Tous les traumas s'effacent même si ça prend des années. C'est toujours un petit miracle et un grand moment de voir la capacité inaltérable de progression de nos chiens.

Ils sont de plus en plus sereins, de plus en plus heureux...

S'il y a bien un truc que leurs bourreaux ne pourront jamais leur enlever c'est ça, leur résilience et leur capacité à refaire confiance. Les chiens ne vivent pas dans le passé, ils se concentrent sur ici et maintenant. Et leur logique de survivant fonctionne plutôt très bien! On devrait en prendre de la graine.

Le beau Zeus qui "se pissait dessus" quand on posait les yeux sur lui, nous le démontre chaque jour.

Les vieux croûtons

Et puis il y a la relève. Mais quelle relève! Ebro 5 ans, le podenco maneto de la bande.

Mi chien mi saucisse!

Le meilleur podenco du monde! Le petit pod parfait.

Ebro c'est la bouille à bisous :) C'est mon doudou, un chien qui est tellement bien dans ses pattes qu'il peut être de toutes les sorties, de toutes les activités.

Les vieux croûtons

Alors voilà, tout ça pour dire qu'on vieillit et si j'écris cet article c'est que ça me travaille, parfois cela m'attriste et parfois je suis si heureuse de notre chemin.

Cette joyeuse tribu, passe un palier, presque la moitié de mes chiens a plus de 10 ans. En tout cas 7 d'entre eux sont seniors.

Je me rends compte avec un brin de nostalgie de tout notre parcours ensemble, de tout ce qu'ils m'ont appris et donné.

Ma tribu m'accompagne depuis plus de 10 ans, je fais avant tout en fonction de leurs besoins et j'organise ma vie autour d'eux. Ma première adoption a été un podenco, et moi qui ne suis pas "race" cela a provoqué chez moi un désir profond de me battre pour les faire connaitre et les faire aimer.

Eux qui sont maltraités, mais aussi discriminés méritent tellement, comme tous les chiens du monde, le respect!

Adopter un chien c'est un chemin si  riche d'apprentissages et de partages.

Mes loulous, vous êtes encore là, enfin pour certains, car Maffy, Roxy et Lucien nous ont déjà quittés, mais  vous vieillissez tous...et moi aussi et je n'aurai un jour plus de meute, bien qu'au moins un duo de podencos partagera toujours ma vie.

Alors je voulais en profiter pour vous dire, à vous mes chiens, que notre lien est indéfectible. Mon seul lien indéfectible, je pourrai me lasser de tout, sauf de vous.

Avoir une meute ce n'est pas si simple. Même si je fanfaronne souvent ;)

En 15 ans de vie avec nos précieux, nos parcours évoluent, changent et sont jalonnés de ruptures. Mais quoi qu'il arrive, il faut faire face, car on est engagé envers son chien, envers ses chiens!

Un chien ne s'abandonne pas, un chien ne se donne pas! On doit le protéger et l'aimer jusqu'au bout. On est responsable de ce que l'on a apprivoisé. Pas de pas de coté, pas de pirouette, l'adoption est un engagement fort! 

Je serai là mes chiens, pour vous protéger et vous aimer jusqu'à votre dernier souffle, et même si vous perdre est à chaque fois plus douloureux, qu'importe l'issue du chemin, seul le chemin compte...

A bientôt 

 

 

Voir les commentaires

Le podenco fugueur et chasseur?

Publié le par Podencostory

Le podenco fugueur et chasseur?

Régulièrement, nous pouvons lire sur les réseaux sociaux que le podenco serait fugueur, ce qui ne manque pas de nous faire bondir! Il n'y a donc pas que le podenco qui fait des bonds! 

Fuguer c'est quoi:

Fuguer c'est partir volontairement de chez soi, c'est sauter sa clôture, son portail, profiter d'une porte ouverte pour s'enfuir.

Alors le podenco fugue-t-il?

Aucune race ne peut être définie comme fugueuse, il n'y a pas de gène de la fugue. Il y a par contre chez certains podencos, un ancrage profond de méfiance à l'égard de l'homme. La maltraitance subie et la peur de l'homme se transmettant même parfois à une portée de chiots tout juste nés. 

Alors, oui, la peur peut le faire fuir! Mais c'est souvent associé à un contexte d'arrivée dans sa nouvelle vie. Nos podencos ont été maltraités,et le contact à l'humain peut être source d'angoisse et d'anxiété. Ils ont souvent survécu en Espagne justement car ils se montraient méfiants et ne s'approchaient pas de l'homme. Abandonnés, ils ont du faire les poubelles des villages et en ont été chassés à coup de pierre, de pieds et souvent pire! 

N'importe quel chien peut fuguer, par peur, par opportunité, par exemple pour rejoindre son maître etc...La race n'a rien à voir là dedans! 

Que peut-on faire?

Le temps d'accueil est essentiel. C'est souvent les premières semaines que les drames arrivent. Donc, il  est indispensable de prendre du temps. Pas besoin, sauf si vous êtes en appartement, d'aller balader votre podenco en extérieur les premiers jours. Laisser lui le temps de s'acclimater à la maison et à vous.

Pour les sorties au jardin, même si vous avez 1,80 m de clôture, mettez une longe les premiers jours, cela sécurise tout le monde et vous permettra de l'observer et de repérer ses comportements. Longe-t-il les murs? Regarde-t-il en l'air pour repérer des passages? Cherche-t-il à rentrer dans la maison s'il a peur? Autant d'observations qui vous permettront de savoir si vous pouvez le détacher dans votre terrain rapidement ou non. Pour la plupart des podencos, c'est une histoire de 2 jours à 15 jours maximun donc facile à gérer! 

Nous pouvons "résumer" le podenco en trois type à l'arrivée : Le confiant, le craintif et le trauma. Dans la réalité chaque podenco est différent, et ses réactions sont multiples. Donc quand on accueil un chien, on l'observe. 

Le podenco confiant, à qui il faudra faire attention mais qui prendra vite ses marques et donc le mot d'ordre doit être: éducation. Si vous adoptez un podenco craintif ou trauma, il faudra anticiper afin de ne pas le mettre en situation de trop grand stress. Il faut l'amener à progresser mais en douceur.

Pensez qu'il est toujours difficile de récupérer un grand trauma en fuite, même s'il est là depuis quelque temps car ses vieux démons vont vite le rattraper. Même s'il vous connait, il peut ne pas revenir car trop parasité par ses peurs et son désir de fuite!

Donc, pour les balades, bien le sécuriser et passer la main dans la laisse. Il ne faut surtout pas le mettre en situation de se débattre, une sortie de harnais est facile, donc si stress, allez vers lui, mais ne le tirez pas vers vous.

Evitez les attaches au collier, déjà votre podenco à le cou long et il n'aime pas ça et ce n'est pas assez sécurisé. Le collier sert à  mettre la médaille.

Evitez aussi les laisses enrouleur, trop lourdes à tenir, glissantes. Imaginez vous en fuite avec un enrouleur qui vous court derrière! Le chien va fuir encore plus.

Pour les chiens craintifs, n'hésitez pas à utiliser un harnais de sécurité et une double attache.

Vous pouvez aussi attacher le chien à vous,par une boucle en fer.

Passer ces premiers moments d'arrivée, qui mêlent stress et bonheur, votre podenco va prendre ses repères

Le podenco n'est pas fugueur, mais peut avoir peur. Là, en effet, la conséquence peut être la fuite, ce qui n'est pas vraiment une fugue.

Fuir n'est pas fuguer! 

 

Certains podencos, arrivés depuis longtemps fuguent. Pourquoi? (Juste un petit rappel: les fugues concernent toutes les races confondues.Le podenco n'est pas plus fugueur qu'un autre, Il suffit de regarder Pet Alert pour s'en rendre compte).

Là, il faut se questionner et chercher à comprendre son chien. Il peut s'ennuyer, manquer de stimulation, ou avoir pris l'habitude de fuguer. Cela devient un jeu!  Le chien apprend par l'expérience. S'il saute une fois votre clôture, il le retentera. L'important est donc de ne pas, dès le début, lui en laisser l'opportunité. Il nous suffit d'avoir les bons comportements dès le départ. Education, lien et balade. Un chien qui sort de chez lui est moins fugueur, cela développe le lien par l'éducation et le partage. Un podenco n'aura pas le même besoin d'activité qu'un autre podenco, à nous de repérer ses besoins et de nous adapter.

C'est trop facile de dire que son podenco fugue et, au passage, que c'est la race qui veut ça, si on ne le sort jamais ou pas assez, qu'il passe ses journée au jardin seul, sans vous, ou qu'on lui a laissé sauter les clôtures ou les murs en trouvant cela anecdotique. On doit reprendre le comportement de son chien et aussi en changeant le notre!

C'est à nous de lui montrer ce qu'il a le droit de faire ou non, à nous de le contenir et de l'éduquer. Si on ne le fait pas, lui va prendre ses repères tout seul et faire ce qu'il veut! 

Le podenco est très attentif à son environnement, du fait de son instinct de chasse, il doit donc comprendre là où est la limite! Si votre terrain est au milieu de la forêt et que Bambi et Pampam le lapin le narguent toute la journée, il trouvera une solution! Donc là en effet sur certains terrains, hautes clôtures et surveillance, mais pas plus qu'un autre chien de chasse!

Donc la majorité des podencos ne fuguent pas mais ça arrive, pour plein de raisons mais pas plus qu'une autre race! 

Par contre, ce que certains appellent "fugue" n'est ni plus ni moins que de la chasse.  Chasser n'est pas fuguer. Certains podencos manquent de rappel, en balade ils furètent et partent chasser, cela ne s'apparente pas pour autant à une fugue.

 

Le podenco fugueur et chasseur?

Et le podenco chasseur?

Certains podencos ne chassent pas, mais je vous l'accorde ils sont peu nombreux. Un lapin passe et la majorité des podencos courent. C'est là où l'éducation intervient!

Le podenco est un chasseur. Il a été éduqué et exploité pour la chasse. S'il ne chasse pas il meurt, tué ou abandonné par son chasseur!

Donc, oui, vous adoptez un podenco, ce n'est pas un chien de berger. Un podenco est en plus très observateur et ultra vigilant à son environnement. Il est donc très réactif aux stimuli d'où qu'ils viennent.

Le podenco a un instinct de chasse développé et en plus il a dû survivre. Cela fait de lui un super chien, aux sens très aiguisés.

Donc que faire?

Et bien déjà ne pas le lâcher avant d'être au clair sur son comportement et de pouvoir le contrôler au maximum. Si lapin, souvent votre voix ne suffira pas, donc il faut trouver des endroits loin des routes afin qu'ils puissent se balader sans risque.

Après, la laisse ne remplacera jamais l'éducation! JAMAIS! Une laisse ça casse, ça se lâche,alors que le lien à son chien ne se brise pas. La meilleure manière de protéger son chien, c'est de l'éduquer. Alors, oui, c'est long parfois, mais pas toujours. J'ai eu des podencos qui ont été lâchés après 2 mois, d'autres après 3 ans. Il faut évaluer. Certains podencos ne pourront jamais être détachés avant qu'ils soient très vieux, mais les grandes longes existent. Et il pourra aussi être très heureux.

Des adoptants aussi ne veulent pas les lâcher et cela se respecte. Chacun doit faire ce qui lui semble le mieux. Il vaut mieux ne pas les lâcher si on ne se sent pas près, notre ressenti est important.

Lâcher son podenco ou pas reste une question très individuelle et il faut respecter tout le monde. 

Quand on lâche la 1re fois son podenco, c'est à double tranchant, comment être sûrs? 

Nous devons être responsable! On ne lâche pas un podenco n'importe quand, n'importe où et n'importe comment! 

Le travail en longe est essentiel mais aussi l'éducation quotidienne. Plus vous créez du lien, plus vous sollicitez votre chien, plus vous multipliez les activités avec lui et moins vous prenez de risques. Sachant que le risque 0 n'existe pas, et malheureusement même pour un chien en laisse. Vivre c'est risqué et pour tout le monde.

On vit 15 ans avec nos chiens, on se balade, on part en vacances, on va chez les amis, on reçoit nos amis..On ne vit pas tous dans des bunkers! Vous n'aurez pas toujours l'oeil sur votre chien ou votre laisse, donc éduquez votre chien à rester près de vous!.C'est la meilleure chose à faire. 

Et je vous recommande une éducation positive mais ferme: quand on rappelle au pied, on rappelle, le chien vient jusqu'à nous! Il ne faut pas le lâcher. Et, au départ, en balade, quand il fixe et se tend, hop on le rappelle. On se doit de l'observer, et de travailler avec cohérence et constance. L'attention du podenco en extérieur virevolte, il sent, voit, et peut comme tous les chiens isoler les sons. Il peut donc isoler ce qui l'intéresse. Alors patience et fermeté,mais la bête est têtue! 

Et vous pouvez aussi vous faire aider par des professionnels.

Maintenant, encore une fois, un podenco s'éduque aussi bien qu'un autre chien si on prend le temps, car oui il est souvent chasseur, mais il est aussi très intelligent et curieux. Elle a 6000 ans notre "bête", c'est pas rien! Il en a de l'expérience de vie, notre podenco, mais il doit apprendre à nous faire confiance et à nous écouter. Et quand c'est fait c'est le bonheur. Merveilleux podenco qui force notre admiration, tellement sa capacité d'adaptation est grande. On ne serait pas capable de faire un quart de ce qu'il fait! 

Qui peut se faire malmener toute sa vie, dormir dans la terre, dans son urine et sa merde, ne pas manger, se faire taper dessus dès que le deux pattes arrive, et se retrouver le lendemain dans une maison, être propre, ne rien abîmer, accepter les chats qu'on chassait la veille pour se nourrir, chercher les caresses et nous donner attention et affection? Bah le podenco peut le faire! Pas tous, mais une bonne majorité!

Alors croyez bien que j'ai un profond respect pour ces chiens et que partager ma vie avec eux est une source d'émotion quotidienne pour moi et j'espère pour eux. 

 

Le podenco fugueur et chasseur?
Le podenco fugueur et chasseur?

Et les assos dans tout ça? Pourquoi certaines décrivent le podenco comme fugueur-sauteur?

Le podenco chasse aux bonds. C'est à dire qu'il saute, parfois très haut, pour débusquer et faire sortir le gibier des fourrés. C'est un chien athlétique donc physiquement, il peut sauter sans problème.

Mais pourquoi faire? Quand il chasse son objectif c'est le gibier, mais sauter votre clôture?

Il ne faut pas tout mélanger, la plupart des chiens peuvent sauter ou grimper, mais encore faut-il qu'ils aient le désir de le faire et le podenco est comme tous chiens, il est heureux d'avoir un adoptant, une maison,et une gamelle. C'est un chien différent par son parcours de maltraitance, mais cela s'arrête là, c'est un fabuleux compagnon qui va vous aimer et aimer sa maison.

On voit sur le net des photos de podencos sauter des grillages, et murs. Mais en cherchant, on voit aussi des photos de petits chiens le faire, et des grands toutes races confondues! Encore une fois le podenco est diabolisé. Comme si c'était une signature! Le pod saute! N'importe quoi.

Si les podencos étaient si fugueurs vous croyez qu'ils resteraient auprès de leurs chasseurs qui les maltraitent? Ils ne sont pas toujours attachés. Le podenco est pour son plus grand malheur un chien loyal et attaché à son maître.

 

Le podenco fugueur et chasseur?

Beaucoup d'adoptants se plaignent des conditions draconiennes pour adopter un podenco. 

En même temps, il faut toujours penser que les associations ont la responsabilité des placements et c'est la vie de chiens dont il est question. Donc bon, encore heureux qu'elles fassent attention.

Après, oui, vous avez des assos qui colportent facilement que le pod est ingérable, car soit très honnêtement seuls les galgos comptent pour elles donc peu importe la communication sur les pods, l'essentiel étant ailleurs!  Soit elles pensent que c'est vrai qu'il est ingérable par méconnaissance du chien, peu de bénévoles d'asso ont des podencos. 

Si on regarde quelque chose ou quelqu'un en se disant qu'il va y avoir problème souvent en effet le problème arrive. Si  on regarde le podenco en se disant que c'est un chien difficile, on risque de le rendre difficile. Le podenco est un chien, une bête sympa et amicale, on respire tout va bien :) .

L'expérience et les adoptants, tous de profils différents, nous montrent que le podenco, en dehors de son côté chasseur, est un chien facile à vivre et semblable à beaucoup d'autres. Oui il y a des podencos plus difficiles mais ce n'est pas la majorité. Et on ne doit pas oublier leur passé! Quand on adopte, on donne du temps à son chien, c'est pas clé en main, le lien,la confiance et la complicité se construisent. Laissons lui le temps d'apprendre à vivre à nos cotés. Si on est pas près à faire cela, il ne faut pas adopter, et quelque soit le chien.

Le pod est sacré pour nous adoptants, mais cela reste un chien, un super chien, mais un chien qu'il faut parfois savoir désacraliser. Il y a tellement de fantasmes sur les pods! Certains le voit comme si spécial, différent, cela ne lui rend pas service non plus.

D'autres assos, par sécurité pour leurs chiens, pensent, en exigeant des clôtures hautes, qu'elles vont les protéger. Cela part d'une bonne intention, sauf que, dans les faits, cela ne les protège pas vraiment. Mais quels choix ont-elles? 

L'actualité nous montre qu'il y a peu de fugues en fait. Les drames, ce sont les fuites du début d'adoption, liées à la peur, et une laisse qui rompt, ou qui est lâchée. 

Donc bon, prévisites, suivis, conseils d'éducation sont les meilleures alliés des associations.

Choisissez bien votre asso et favoriser des assos qui parlent bien des podencos et qui soutiennent leurs adoptants en cas de problème! 

Accueillez votre podenco avec confiance et mettez de coté ce que vous avez lu de négatif! Les chiens sont des éponges, et si vous êtes stressés, il le sentira et l'arrivée peut se compliquer. Ce serait dommage! Je sais ce n'est pas facile vu ce qu'on lit mais si vous accueillez votre podenco en étant confiant, ça ira très bien et cela l'aidera à se poser.

Alors voilà, j'espère avoir fait le tour. N'hésitez pas à vous rapprocher des adoptants de podencos sur notre page facebook Le Cercle des Podencos.

Donc la conclusion serait:

Futurs adoptants, rassurez-vous. Certes, le podenco ne vous collera peut-être pas "aux basques" en balade, car il aime fureter, mais, avec de l'éducation, beaucoup pourront partager vos balades en étant libre et proche de vous grâce à un bon rappel. Et pour les autres, et bien la longe.

Certains même vous colleront "aux basques"! On voit de tout! 

Et chez vous, chez lui, le podenco ne tentera pas de partir, trop heureux de vous avoir enfin trouvé! Si le podenco a une qualité, c'est l'intelligence, et croyez bien qu'il ne va pas fuir ce bonheur si précieux!

Prenez des précautions au départ, pensez que vous ne vous connaissez pas et que la confiance se gagne avec le temps. 

Soyez serein mais vigilant! 

Beaucoup d'entre vous, à l'arrivée de votre podenco, allez vous dire "tout ça pour ça!"

"Tout ce foin pour pas grand chose en fait, mon podenco est arrivé et s'est adapté en une semaine!", ou encore "Et ben si j'avais su, j'en aurai déjà 4!!!" Bienvenu au club. 

Et oui, en effet il y beaucoup de chance que pour que ce soit le cas, car ils sont extra ces pods, extraordinaire d'adaptation.

Et pour les autres, patience, temps, amour et sérénité (ça fait un peu amour, gloire et beauté non?! :-) ), et votre pod deviendra le super chien que vous attendiez.

Rappelons-nous qu'adopter, c'est prendre un chien comme il est, le comprendre, et trouver un bonheur commun. Cela ne se fait pas sans compromis, doutes et réflexions, mais toute l'aventure est là! 

Personnellement, ils m'accompagneront toute ma vie et, à la fin, j'adopterai des vieux croûtons de pods, comme moi! Car ma vie à moi ne se fera jamais sans un podenco. La votre, à vous de voir... mais vous passez à côté d'une belle aventure! L'adoption quel que soit le chien est un beau chemin.

On vous aime, les pods. On vous aime, les chiens.

Le podenco fugueur et chasseur?
Le podenco fugueur et chasseur?
Le podenco fugueur et chasseur?
Le podenco fugueur et chasseur?

Voir les commentaires

La Protection animale charognarde, il y en a marre!

Publié le par Podencostory

La Protection animale charognarde, il y en a marre!

La PA charognarde il y en a marre! Mais bouffez-vous entre vous!
Tous ceux qui suivent un peu l’actualité en protection animale, pour ce qui nous concerne, les lévriers d’Espagne, sont confrontés régulièrement aux conflits inter assos et aux lynchages d’adoptants! Dès qu'un problème survient avec un chien, certains s'en emparent pour faire passer l'association qui a placé ce chien pour incapable, irresponsable, "une mauvaise association qui fait vraiment n’importe quoi" et l'adoptant pour un maltraitant!
Alors quand on est là depuis longtemps, quand on commence à être un vieux croûton dans la PA, on commence à réaliser que c'est toujours les mêmes qui attaquent...toujours..Et ce sont les premières aussi, à hurler au scandale, et bla bla bla....Les premières! Et à dire que les assos ne s'aident pas, à faire croire qu'elles veulent fédérer....Cela fait bien longtemps que les actes nous ont montré que l'objectif n'était pas celui là mais bien de pourrir les autres et de tirer son bout de couette!

Pas très glorieux, mais il semble que pour certaines, ce soit un vrai travail à temps plein!
On réalise aussi, que d'autres associations font leur travail avec discrétion, centrées sur leurs chiens, leurs sauvetages, parfois attaquées, mais jamais attaquantes. Leur énergie précieuse leur servant à sauver, aider, soutenir, à construire un avenir pour les chiens. Et aussi à soutenir d'autres assos en les aidant pour leur transport, leur prévisite....

Et les adoptions dans tout ça?
Quand on adopte un chien, on vit avec pendant des années. Avec bonheur, certains chiens adoptés jeunes, vont partager 15 ans de notre vie.
15 ans.
Il s'en passe des choses en 15 ans.
En 15 ans la situation des adoptants peut changer diamétralement! La vie nous réserve des surprises, nos chemins ne sont pas toujours tracés d'avance, on peut perdre le contrôle mais aussi le reprendre, on peut se retrouver dans une situation matérielle ou affective compliquée, bref la vie quoi.
En quoi les assos en sont responsables? Elles ont confié un chien à un moment donné d'un parcours de vie. Elles auraient dû anticiper que cet adoptant allait perdre son travail ou faire une dépression, devenir alcoolique? Comment ça se passe, chaque association doit se munir d'un médium qui validera les adoptions?
Ce sont les adoptants qui sont responsables des vies qu'on leur confie, il gère la plupart du temps tout ces aléas avec responsabilité même si parfois à des moments ils sont moins disponibles pour leur chien. Cela ne fait pas d'eux des mauvais adoptants à qui il faut reprendre le chien. Nos chiens traversent des moments compliqués avec nous, mais on est là, les uns pour les autres, et nos chiens sont souvent d'une grande aide pour nous remobiliser!
En 15 ans, on en fait des erreurs! Et? Qui n'en fait pas? Un chien c'est une attention de chaque moment, nos lévriers sont chronophages de par leur trauma, leur parcours, et oui en 15 ans il s'en passe des choses et parfois des drames, même si on est responsable et que ce sont nos précieux.
Après, oui certains adoptants font n'importe quoi ( là on parle exclusivement de ceux qui les balancent sur le bon coin et les rendent après 4 jours ou 10 ans) ils n'ont souvent pas pris la mesure de l'attention à avoir, pas pris la mesure du traumatisme de leur chien, ou de l'engagement qu'il faut pour adopter mais c'est pas non plus une raison pour les lyncher.


Et les assos qui placent alors? 
En quoi l'association est responsable de l'irresponsabilité de l'adoptant? Beaucoup d'entre nous savent pour l'avoir vécu, qu'on se trompe! Même en faisant des prévisites, on se trompe! Personne n'est à l'abri, et des mauvais placements cela arrive à TOUS! Des retours, des drames cela arrive à tous! Humilité, c'est un joli mot pourtant.
Sauf que certains s'emparent des drames des autres pour en faire de la merde!

Et que peut faire l'asso si ça se passe mal?

Mais pas grand chose! Les contrats ne valent rien, le chien est la propriété du maître! Pourtant on lit souvent "mais enfin que fait l'asso, qu'elle le reprenne!!" Oui, elles aimeraient bien mais c'est pas toujours possible.
Et si on arrêtait d'être malhonnête intellectuellement, on admettrait que juridiquement, reprendre un chien à un adoptant est très difficile! Sauf si le chien est dans un état catastrophique.

Et pour ceux qui ont trop de chiens?

Oui il faut des prévisites, on est tous d'accord, mais parfois la confiance nous aveugle...
Et encore heureux, qu'on ne soit pas tous parano et qu'on ne pense pas forcément que la présidente d'à côté est atteinte d'une pathologie mentale qui fait qu’elle accumule les animaux.

Et les chiens perdus?

Oui on a envie de hurler quand on voit qu'un lévrier vient d'être perdu alors qu'il venait d'arriver, oui on a envie d'hurler" et les consignes de sécurité bordel"!  Mais encore une fois, lyncher les gens ne sert à rien, ne fait rien avancer, n'aide personne, et autant mettre son énergie dans les recherches du chien! Les assos, pour la plupart, ont donné les consignes, les ont répété, en quoi sont-elles responsables? Et plein de fuites pourraient être évitées mais d'autres sont des accidents, et personne n'est malheureusement à l'abri, même le meilleur des adoptants.

En fait, si on était vraiment honnête, on dirait surtout que tout ça, les fuites, les mauvais placements, arrive à TOUTES les assos! Mais certaines pointent les erreurs des autres. Tellement plus facile.

Etre tous vigilants, s'entraider, ne peut se faire que dans la confiance et l'indulgence! Ce n'est pas en se tombant dessus qu'on va y arriver. Sans confiance, personne ne partage les informations, tout le monde a peur de se faire lyncher donc chacun reste dans son coin et évite de communiquer avec les autres. On crée en fait, par nos comportements, ces situations de grande maltraitance.

La PA est dans un  tel climat de défiance, que placer un chien, va bientôt générer chez les bénévoles, plus de stress que de joie! Ras le bol! 

Qui va oser dire aujourd'hui avec les furies qu'on connait " je me suis trompée" ou "j'ai besoin d'aide"! Qui, un suicidaire?

Être bénévole asso c'est un travail très difficile.

Et dans la protection animale, il y a les fameuses furies prêtent à dégainer leur haine dès qu'un événement le leur permet ( celles là personne pleurera leur disparition)  mais il y a aussi de chouettes bénévoles, investis et centrés sur les chiens!

Plein de gens n'ont ni l'envie ni la force de le faire! Plein de gens ne se sentent pas concernés par la détresse animale! Alors préservons les ces personnes qui font du bien, et qui parfois, oui, se trompent! Seuls ceux qui ne font rien ne se trompent jamais. 

Si vous saviez ce que ces gens donnent en temps, en engagement, en coeur, en larmes et en culpabilité parfois! Et ces gens là, sont bousiller par les "il y a" , "faut que" qui les attaquent inlassablement, jusqu’à ce que leur engagement disparaisse, et qu'il laisse place à de la colère et un profond désarroi.

Vous imaginez l'énergie qu'il faut pour encaisser la maltraitance, les chiens qu'on a pas pu sauver, les retours d'adoption? Vous imaginez la responsabilité qu'on prend quand on place un chien? Mais c'est des warriors qui arrivent à faire ça! On doit les protéger ces personnes, en prendre soin.
Donc si les assos charognardes pouvaient se bouffer entre elles et laisser les autres se concentrer sur leurs sauvetages, bah ce serait chouette!
Nous adoptants nous avons aussi notre rôle à jouer en choisissant chez qui on adopte, et nous devrions tous adopter chez des associations qui respectent les humains et les autres assos! Alors peut-être que cela changera.
Donc prenez le temps, observez et faites le bon choix!
Vous n'adoptez pas juste un podenco ( même si c'est déjà énorme) mais une asso.
Adoptons chez les assos qui ont aussi des valeurs humanistes et une morale.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>